L’unicité est l’autre versant de la solitude. En effet, même si plusieurs milliards d’individus vivent en ce moment même sur cette planète. Et même si des millions peuvent avoir des tâches identiques qui doivent être accomplies sur tous les continents. Aucun être humain, depuis l’aube des temps, n’est semblable à aucun autre. C’est pourquoi, chaque humain est unique et différent de tous les autres, biologiquement, géographiquement, culturellement, historiquement. Chacun dispose de caractéristiques que nul n’a jamais eues avant lui et que nul n’aura après lui. Parce que chacun a des pensées uniques et que chacun emprunte, pour penser et vivre, des itinéraires qui lui sont propres.

Chacun peut faire pour soi et pour d’autres, dans son travail et le reste de sa vie, des choses que personne d’autre n’a fait et ne pourra faire de la même façon. En effet, les exemples déjà évoqués ont bien montré que même le plus handicapé, le plus pauvre, le plus tragiquement éloigné de lui-même, le moins conscient de ses propres dons, peut apporter quelques choses de spécifique au monde, rendre un service unique, se trouver.

avoirLa quatrième étape de cette introspection est donc d’avoir une réflexion sur ce en quoi on est différent des autres. C’est-à-dire sur son unicité dans l’univers. Puis sur les circonstances qui ont pu nous conduire à l’avoir oublier. Et enfin, sur le soin à prendre pour ne plus la négliger.

Il faut alors comprendre que le but ultime de toute vie n’est en aucun cas de “survivre” mais de “sur-vivre” en créateur. Autrement dit de mener une vie selon ses propres valeurs et ses aspirations. Une vie que personne d’autre ne pourrait avoir de la même façon.

Elle conduit à renverser la table, à ne pas faire ce que les autres attendent de soi, à cesser de penser sa réussite en fonction de critères imposés par les autres, à ne rien faire qui pourrait être fait aussi bien par d’autres, à ne pas occuper une fonction qu’un autre pourrait mieux remplir, à tenter de ne faire que quelque chose d’unique, à tenter de découvrir ce qui est unique en soi, de quel don on dispose.

PARTAGER