La cohérence cardiaque, qu’est-ce que c’est ?

La cohérence cardiaque est une pratique de gestion du stress et des émotions. Elle entraine de nombreux bienfaits sur la santé physique, mentale et émotionnelle. La cohérence cardiaque permet d’apprendre à contrôler sa respiration afin de réguler son stress et son anxiété. D’autre part, cette technique permettrait de réduire aussi la dépression et la tension artérielle.

Il s’agit d’un état particulier de la variabilité cardiaque. Par rapport à la capacité du cœur à accélérer ou ralentir afin de s’adapter à son environnement. La cohérence cardiaque est obtenue par la respiration avec la règle du 3-6-5. C’est-à-dire : 3 fois par jour, 6 respirations par minute et pendant 5 minutes.

La respiration qui équilibre

La cohérence cardiaque est une respiration abdominale très lente. 5 secondes à l’inspiration et 5 seconde à l’expiration soit six respirations par minute. Ce n’est pas la seule méthode mais c’est la plus simple. En effet, il s’agit d’une fréquence respiratoire commune à tous propre à l’être humain.

cohérence cardiaqueIl faudrait bien respecter ce rythme de 3 fois par jour, 6 respirations par minute et 5 minutes pour obtenir des résultats. En effet, ces trois chiffres ont une raison physiologique et sont basés sur de nombreuses études.

3 fois par jour parce que les effets bénéfiques de la pratique ne persistent que quelques heures (3 à 6 heures). Une durée moyenne de 4 heures entre chaque pratique est donc recommandée.

6 respirations par minutes parce que c’est la fréquence respiratoire de résonance des systèmes cœur/poumon commune à l’espère humaine. D’autre part, cela permet une augmentation optimale de l’amplitude de la variabilité cardiaque.

5 secondes à l’inspiration et 5 secondes à l’expiration en adoptant une inspiration abdominale par le nez et en expirant par la bouche comme si on soufflait dans une paille.

L’effet principal de la cohérence cardiaque est l’équilibrage et la modulation du cortisol, l’hormone du stress. La séance la plus importante étant celle du lever au moment où la sécrétion de cortisol est la plus importante. Effectuer la deuxième séance quatre heures plus tard afin d’atténuer les événements survenus dans la matinée et préparer au repas et à la digestion. La troisième séance, en milieu ou fin d’après midi est aussi importante que celle du matin car elle prépare à la soirée.

PARTAGER