Nous avons presque tous entendu l’expression “relation gagnant-gagnant” ou encore “think Win/Win”. En analyse transactionnelle, Eric Berne pense qu’il y a deux façons de se penser en relation Relation gagnant-gagnant : efficace, fiable, durable et bénéfice mutuelavec les autres :

On peut penser de soi-même : “je suis quelqu’un de bien” ou “je ne suis pas quelqu’un de bien”

Et l’on peut penser des autres : “qu’ils sont des gens bien” ou “qu’ils ne sont pas des gens bien” 

Il en découle quatre positions de vie (détailler dans le tableau à droite). L’analyse transactionnelle propose la position +/+ comme un idéal facilitant la relation avec les autres, mais elle explique également pourquoi de temps à autre, nous basculons dans les positions défensives -/+ ou +/-, voire en position -/-.

Un autre auteur, Stephen Covey, dans son livre « Les 7 habitudes des personnes qui réussissent tout ce qu’elles entreprennent », aborde la théorie de la relation win-win d’une manière pratiquement similaire. La différence entre ces deux approchent est qu’en Analyse Transactionnelle Eric Berne conçoit les positions de vie en fonction de l’estime, de l’image ou du jugement que l’on se porte à soi et aux autres. Alors qu’avec l’approche qui va suivre, il s’agit de la manière dont nous nourrissons nos interactions. Il y a un aspect plus win-win-partnership-cartoonrelationnel.

Relation gagnant-gagnant : efficace, fiable, durable et bénéfice mutuelSelon l’auteur, il existe cinq paradigmes d’interaction humaine :

Gagnant
Gagnant-Perdant
Perdant-Gagnant
Perdant-Perdant
Gagnant-Gagnant

Relation Gagnant – …

Les personnes évoluant dans le paradigme « Gagnant » veulent gagner à tout prix. C’est une mentalité de « chacun pour soi”. Les autres n’ont pas d’importance. C’est le mode de pensée le plus fréquent : ce qui compte pour nous est d’obtenir ce que nous voulons… Sans même penser aux conséquences que cela peut avoir sur l’autre personne. Pourtant, celles-ci existent !

Relation Gagnant – Perdant

Ce schéma fonctionne sur le principe suivant : pour réussir, les autres doivent perdre. Ces personnes pensent que pour s’affirmer et être respectées, elles doivent être dominantes. Elles cherchent à diriger et contrôler les autres s’empêchant ainsi de recevoir les bénéfices de leurs relations. Cela engendre des relations de domination avec une certaine dimension d’autoritarisme ou une position paternaliste-conseiller « je sais ce qui est bon pour toi». C’est pourquoi, ces individus vont utiliser leurs ressources pour obtenir le pouvoir et le contrôle sur vous (position hiérarchique, position social, personnalité, etc.). Notre société actuelle nous pousse dans ce paradigme, beaucoup de personnes fonctionnent ainsi.

relation gagnant - gagnant kinesiologue sophrologue Marseille Relation Perdant – Gagnant

Ce comportement face à autrui dénote une tendance à se sous-estimer. On préfère laisser les autres gagner afin de conserver sa tranquillité. Ce mode de pensée est très nuisible pour l’estime et l’amour de soi. Ces individus expriment peu leurs idées et leurs sentiments et se laissent vite intimider. Ils se contentent de peu (d’amour) mais sont prêts à tout donner dans un désir d’obtenir de la reconnaissance et de la popularité. Cependant, lorsque l’on se positionne en perdant, nous sommes plus souvent utilisés ou abusés des autres et n’obtenons en conséquence ni respect, ni considération. Ces personnes se mettent en position d’enfant, de victime. Elles pensent être moins bien et moins intéressantes que les autres. Elles ne se sentent pas à la hauteur et préfèrent laisser les autres choisir à leur place.

Relation Perdant – Perdant

Ce paradigme est le résultat d’une relation gagnant/perdant où les deux finissent par perdre. Chacun veut rendre la monnaie de sa pièce! Il y a comme un esprit de vengeance, une obsession de ses ennemis. Dans le fond, ces personnes sont enclines à un profond désespoir et ont renoncé à la lutte pour la vie.  C’est aussi l’état d’esprit de certaines personnes dépendantes, qui parce qu’elles sont malheureuses souhaitent que le monde entier soit malheureux également. Lorsque personne ne gagne, être perdant fait moins
mal…

relation gagnant-gagnantkinesiologie kinesiologue Marseille Relation Gagnant-Gagnant

Lorsque les individus fonctionnant en relation gagnant-gagnant ont des échanges qui débouchent sur des bénéfices et des satisfactions mutuelles. Ils ne voient pas la vie comme un combat : il n’y a pas de faible ni de fort, de manière douce ou de manière forte, de gagnant et de perdant. Ils souhaitent que leurs relations et leurs associations profitent aux deux parties afin de partager le bonheur de leurs victoires. Chacun peut trouver sa place, le succès des uns ne dépend pas de l’échec des autres. Bien au contraire, le succès des autres nous pousse nous-même vers notre propre succès.

Pour construire ce type de relation gagnant-gagnant, ces personnes disposent de qualités humaines : s’accepter et s’affirmer tel que l’on est avec ses forces et ses faiblesses, accepter les autres tels qu’ils sont sans tenter de les changer, de les juger ou de les dominer. Ils portent leur attention sur ce qu’ils pensent positif et mettent en avant leurs qualités et leurs ressources afin de créer ensemble. Ses personnes expriment leurs idées et leurs sentiments aux autres. Si elles sont en désaccord, elles s’expriment et négocient afin de trouver une solution ensemble.

PARTAGER