kinesiologie kinesiologue sophrologie sophrologue Marseille Présentation générale

Ce méridien reflète des problématiques de stockage, de trop amasser par peur de manquer (poids, nourriture, argent,…)

Alors que le Foie contrôle la capacité que nous avons à organiser notre vie, la Vésicule Biliaire contrôle notre capacité à prendre des décisions. Ces deux fonctions doivent être en harmonie pour pouvoir planifier et agir en conséquence. Outre ce rôle de contrôle de notre capacité à prendre des décisions, on dit que c’est à la Vésicule Biliaire que l’on doit le courage individuel et l’esprit d’initiative. C’est pour cela qu’en langue chinoise, on rencontre des expressions telles que « grosse Vésicule Biliaire », pour signifier « courageux » et « petite Vésicule Biliaire », pour signifier « timide ou peureux ». C’est une fonction de la Vésicule Biliaire qui est importante sur le plan psychologique. Elle contrôle l’esprit d’initiative, le « dynamisme », le courage de prendre des décisions et d’opérer des changements.

La Vésicule Biliaire occupe une place particulière parmi les viscères Yang parce qu’elle est la seule qui ne soit pas uniquement impliquée dans le traitement des aliments et des boissons, ainsi que de leurs déchets. En effet, elle stocke également la bile qui est un produit pur. De plus, elle ne communique pas avec l’extérieur comme tous les autres viscères Yang (qui communiquent avec l’extérieur par l’intermédiaire de la bouche, du rectum ou de l’urètre), pas plus qu’elle ne reçoit ou ne transporte de la nourriture, comme le font les autres viscères Yang. En fait, comme elle stocke un produit pur, la Vésicule Biliaire s’apparente davantage à un viscère Yin. Soit le Rein qui, est censé contrôler le « dynamisme » et la vitalité, c’est à la Vésicule Biliaire que nous devons la possibilité d’utiliser ce dynamisme et cette vitalité pour accomplir des actions positives et volontaires.

Ainsi, une Vésicule Biliaire faible entraîne de l’indécision, de la timidité et du découragement à la moindre difficulté. La Vésicule Biliaire donne du courage à l’Esprit gouverné par le Cœur, pour mener à bien les décisions prises. Ceci reflète la relation Mère – Fils qui existe, selon la théorie des Cinq Éléments, entre la Vésicule Biliaire et le Cœur. Si l’Esprit est faible par suite de Vide de Cœur, il est souvent indispensable de tonifier la Vésicule Biliaire pour aider le Cœur.

Décodage biologique

Calculs biliaires

La bile est amère, visqueuse et manifeste l’amertume intérieure, la peine, l’agressivité, l’insensibilité, le ressentiment, la frustration ou le mécontentement que j’ai et que je sens envers moi-même ou envers une ou plusieurs personnes. Les calculs représentent une douleur plus profonde que les simples symptômes au niveau de la rate, du foie ou de la vésicule biliaire.

C’est de l’énergie cristallisée, des sentiments et des pensées très durs et remplis de colère, d’amertume, d’envie et même de jalousie solidifiées sous forme de cailloux, et qui ont été entretenus et accumulés au fil des années. Ce peuvent être aussi un talent, une force que je n’ai jamais voulu utiliser parce que je ne me sentais pas assez bon, vulnérable ou inférieur. J’accumule mes forces intérieures au lieu de les utiliser. J’ai de la rage, mais elle est tournée contre moi car je sais tout au fond de moi mes capacités. J’ai décidé un jour de me cacher pour me protéger du monde extérieur. Je fuis leur jugement. Les calculs peuvent être « cachés » depuis longtemps, mais une émotion soudaine et violente peut les faire surgir « consciemment » avec des douleurs intenses.

Souvent, je suis décidé à aller de l’avant, à foncer, à ouvrir des portes mais quelque chose m’arrête, me limite ou m’étouffe, et mes actions sont souvent exécutées par peur. Je deviens alors frustré de la vie, je manifeste des attitudes « amères » et irritantes vis-à-vis des gens, je n’arrive pas à me décider car je manque de courage et mes forces intérieures sont mal canalisées. Je n’ai pas la maîtrise de moi-même. C’est la raison pour laquelle j’ai des calculs biliaires. Qu’est-ce qui influence ma vie ? Suis-je trop orgueilleux ? Quelles sont les dettes du passé (autant pécuniaires qu’émotionnelles ou spirituelles) qui me restent à payer mais que j’ai oublié ou que je voulais volontairement omettre de rembourser ?

PARTAGER