Savoir dès le départ où l’on veut aller permet de s’assurer que tous nos pas nous mènent dans la bonne direction de notre vie.

Cependant, il est facile de se laisser prendre au piège d’une activité, d’une relation, de ce que nous propose la vie. Ou encore de travailler de plus en plus pour gravir les échelons de la réussite. Pour ensuite, découvrir que l’échelle ne s’appuie pas sur le bon mur. C’est pourquoi, il est possible d’entreprendre beaucoup sans pour autant produire quoi que ce soit. Ainsi, savoir dès le départ où l’on veut aller se fonde sur le principe que toute chose naît deux fois :

  • La première prend forme dans votre esprit sous forme d’images, d’idées ou de pensées.
  • La deuxième naissance se réalise sous forme physique ou matérielle.

chemin de vieLe fait que toute chose naît deux fois est un principe. En effet, la première création ne découle toutefois pas toujours d’un objectif sciemment décidé. Ainsi, si nous ne prenons pas conscience de notre personnalité et ne devenons pas ainsi responsable de ces premières créations. Nous laissons les gens et les circonstances à l’extérieur de notre cercle d’influence diriger nos vies par défaut.

D’autre part, nous vivions de façon réactive les scénarios écrits par notre famille, par les activités de notre entourage. Des scénarios qui nous viennent de notre enfance, de notre conditionnement. Ces scénarios sont fournis par les autres, et non par nos principes. Ils naissent de nos points faibles, de notre profonde dépendance à notre entourage. Ou encore, de notre besoin de nous sentir accepté et aimé, d’appartenir à un groupe, d’avoir une certaine importance, une certaine valeur aux yeux des autres.

Diriger et Gérer sa vie sont deux choses différentes

chemin de vieDiriger n’équivaut pas à gérer. La gestion est tournée vers le résultat. Comment puis-je accomplir certaines tâches?  Diriger revient à réfléchir à ces tâches que l’on veut mener à bien. Vous saisirez vite la différence si nous imaginons un groupe d’éclaireurs se frayant à la machette un chemin à travers la jungle. En travaillant ainsi, ils résolvent les problèmes. Ils entaillent la forêt, dégagent la route. Les gestionnaires, derrière eux, affûtent leurs machettes, mettent au point des stratégies, rédigent des manuels de procédure, présentent des programmes, apportent de nouvelles techniques, élaborent des plans de travail…

D’un autre coté, le Leader, celui qui dirige, est celui qui monte à la cime du plus grand arbre pour avoir une vue d’ensemble de toute la situation. Ainsi, de là-haut, crie: “Nous nous trompons de direction!”. Cependant, les travailleurs et les gestionnaires, trop occupés, répondent bien souvent: “Taisez-vous! Nous avançons très bien.” C’est pourquoi, une gestion efficace sans une direction constructive équivaut à “redresser les dossiers des chaises sur un bateau qui coule”. En effet, aucun succès ne peut compenser une erreur de direction. Mais diriger se révèle difficile, car notre vision se détourne souvent sur la gestion.

La joie indique le chemin

chemin de vieLe sentiment de joie parle d’accomplissement, de réussite. Mais aussi et surtout de cohérence. En effet, bien au-delà du plaisir, elle nous indique notre route. Dès que nous nous écartons de notre chemin, la joie s’éteint. L’absence de joie est un synonyme de manque, d’insatisfaction, d’expression bridée, d’isolement, d’inaccomplissement, de mensonge, de fausse route.

Quand votre vie s’exprime pleinement, la joie est au rendez-vous. Contrairement à un a priori qui voudrait que nous rêvions tous de tranquillité. Il y a davantage de joie dans l’effort que dans le repos. Sauter des obstacles, parcourir de grandes distances, exercer ses muscles et ses compétences, développer son potentiel, accomplir, réaliser sont des sources de joie. L’ambition est inséparable de la joie.

Même quand la route est semée d’embûches. Si c’est la bonne, une joie profonde nous accompagne. Ne suiviez ni la voie de la facilité, ni celle du plaisir immédiat. Suivez la joie véritable par le plaisir construit. Ce sera votre meilleur guide pour être certain de vivre votre vie. Développez votre écoute intérieure. Soyez attentif à ce que vous ressentez. Votre intuition vous guide. Est-ce que vous êtes heureux de passer votre week-end avec ce couple d’ami? Est-ce que vous êtes joyeux d’aller faire du bowling ce soir?

D’autre part, on dit que notre “être intérieur”, notre “âme” communique avec nous de cette façon pour nous indiquer notre chemin et ce qui est bon pour nous. Si nous ressentons de la gêne, du mal-être pour une activité, un lieu ou certaines personnes, etc. C’est que ce n’est pas pour nous ou que nous ne sommes pas à notre place. Lorsque nous nous sentons bien et joyeux nous sommes sur le bon chemin de notre vie. Écoutez votre cœur, il indique le chemin…

Énoncé de mission personnel

chemin de viePour garder à l’esprit la joie qui vous guide, la manière la plus efficace consiste à rédiger un “énoncer de missions personnelles ». Une sorte de philosophie personnelle exprimant ce que vous voulez être (caractère) et faire (action et projet à réaliser). Ou encore, les valeurs et les principes sur lesquels vous basez ce devenir et ces actions. Chaque individu est unique. En conséquence, chaque énoncer de mission reflètera cette spécificité dans le font comme dans la forme.

En effet, un énoncé de mission rédigé selon de justes principes devient de la même façon une norme pour l’individu. Il devient sa constitution privée. Les fondations sur lesquelles établir les décisions essentielles de son existence. La base de ses décisions quotidiennes quand il se trouve plongé dans les situations et les émotions que la vie met sur la route. On ne peut les vivre si on ne possède pas un axe de vie immuable.

Ce texte est extrait du livre “Les 7 habitudes des personnes qui réalisent tout ce qu’elles entreprennent” de Stephen R. Covey :

chemin de vie

PARTAGER