art d'aimerL’art d’aimer

Aimer est un art. Beaucoup de personnes essayent d’aimer mais très peu de gens savent aimer en réalité. En effet, l’art d’aimer, c’est aimer sans vouloir « posséder ». Trop de personne en disant “je t’aime” disent en faite “je t’ai”. Aimer, s’est ne pas attacher l’autre et le laisser libre d’exister en dehors de soi avec l’intention qu’il soit d’abord fidèle à lui-même. Bien sûr tout n’est pas permis! trahison, infidélité, violence… la liberté de chacun s’arrête où commence celle des autres. Avant de pouvoir aimer une personne, il faut bien entendu s’aimer soi-même.

C’est pourquoi, l’art d’aimer implique une compréhension, un respect total de l’être aimé et aussi de soi-même. Cela implique de ne pas imposer ses désirs ou sa volonté, ne pas vouloir exercer un quelconque pouvoir sur lui. L’intention est souvent là. Cependant, nous sommes parasités par nos conditionnement, nos blessures, et nos manques affectifs liés à l’enfance.

art d'aimerParce que pour aimer, nous devons nous aimer soi-même. Ainsi, il faudrait voir en nous-même notre propre valeur. Nous sommes tous des êtres uniques, spéciaux. Si nous souhaitons améliorer notre relation avec notre conjoint, nos enfants, nos parents… Cela doit passer par une remise en question pour transcender nos vieilles souffrances et commencer à aimer pleinement l’être que nous sommes. Dès lors on peut aussi aimer vraiment l’autre pour ce qu’il est et non pour ce que nous voudrions qu’il soit. L’art d’aimer passe avant tout par l’amour de soi.

Il faut aussi, avoir présent à l’esprit, que la personne que nous aimons n’est pas celui qui nous complète. Parce que nous étions déjà un être entier avant de le rencontrer. Il faut juste penser qu’il n’est que la cerise sur le gâteau. Un compagnon qui nous embellit l’existence mais qui ne la remplit en aucun cas.

art d'aimerAimer est un verbe d’action

L’amour est une activité et non un affect passif. En faite, l’art d’aimer consiste essentiellement à donner, non à recevoir. On néglige ainsi un facteur important dans l’amour : la volonté. Aimer quelqu’un ne relève pas seulement de la puissance du sentiment, mais d’une décision, d’un choix, d’un jugement et d’une promesse. Si l’amour n’était basé que sur son sentiment, la promesse d’aimer pour toujours n’aurait aucun fondement. Parce qu’un sentiment peut faire irruption comme il peut disparaître.

Ainsi, la capacité d’amour en tant que don dépend de notre développement affectif et notre intelligence relationnelle. Elle présuppose que la personne est réussi à surmonté la dépendance, l’omnipotence narcissique, le désir d’exploiter les autres ou d’amasser. Et d’autre part, acquis la foi en ses propres possibilités humaines : amour, respect, intégrité, estime, et confiance en soi. Dans la mesure où il manque ses qualités nous avons peur de art d'aimerdonner et donc par conséquent, d’aimer…

L’amour c’est prendre soin

Si une femme nous disait aimer les fleurs alors que nous constatons qu’elle oublie de les arroser, nous ne croirions pas en son amour pour les fleurs. L’amour est une sollicitude active pour la vie et la croissance de ce que nous aimons. Là où manque ce soucis actif, il n’y a pas d’amour. L’amour s’est se donner de la peine pour quelque chose ou quelqu’un. L’amour et le travail sont inséparable. On aime ce pour quoi on peine et l’on peine pour ce qu’on aime.

L’amour entraîne la responsabilité

Aimer, c’est répondre de la relation. Plus concrètement, cela signifie être attentif aux besoins psychologiques de l’autre. Non pas de les prendre en charge, mais les respecter, les écouter et leur donner une réponse. L’art d’aimer c’est faire attention à notre façon de traiter l’autre. C’est prendre en considération ses besoins relationnels et affectifs pour nourrir à travers notre relation cette personne de notre amour, de notre écoute, de notre bienveillance…ect. afin de la voir croître et s’épanouir.

Pas d’amour sans respect

La responsabilité pourrait facilement dégénérer en domination et possessivité s’il n’y a pas de respect. L’art d’aimer est indissociable du respect. L’amour n’est pas compatible avec l’humiliation. Le respect est un mouvement intérieur spontané qui signe l’amour. C’est la capacité à voir la personne telle qu’elle est, c’est d’être conscient de son unicité, c’est désirer la voir s’épanouir selon ses propres désirs et voies, et non selon nos projets. Sinon ce n’est plus de l’amour mais de l’exploitation.

art d'aimerTant que nous avons besoin de l’autre pour combler nos manques, ce que nous appelons amour n’est qu’une illusion. Ça ressemble à de l’amour, cela a le goût de l’amour, mais ce n’est pas de l’amour. L’art d’aimer, c’est s’ouvrir à la réalité de l’autre, tel qu’il est, sans chercher à le rendre conforme à nos attentes. C’est l’encourager dans sa voie, même si elle n’est pas la nôtre, tout en respectant et exprimant nos besoins propres, bien entendu.

Amour et connaissance

Respecter une personne est impossible sans la connaître. La connaissance a ceci de spécifique qu’elle ne reste pas à la périphérie mais pénètre jusqu’au noyau. D’autre part, elle est possible lorsque je dépasse le soucis de moi-même afin de percevoir les autres en dehors de mes filtres de croyances. Connaître autrui, et soi-même, objectivement permet d’être capable de percevoir sa réalité, ou plutôt de surmonter les illusions, les distorsions irrationnelles de l’image, des jugements que nous pouvons nous faire.

PARTAGER