Les besoins relationnels selon Jacques Salomé

Les besoins relationnels pour se sentir aimé(e) selon Jacques SaloméLes besoins relationnels sont souvent globalisés sous le pudique “besoin d’être aimé”. Comme s’il les recouvrait tous et évitait de les nommer, de les reconnaître. Même s’ils ne sont pas toujours bien identifiés. Les besoins relationnels sont aussi importants que se nourrir, boire, dormir, être en sécurité…

Et les satisfaire est tout aussi vital. Quand nous parlons de nos besoins intimes à des proches. Nous évoquons le besoin d’être aimé plus fréquemment que celui de pouvoir aimer ou de se respecter. Le besoin d’être aimé est très investi et mis en avant dans les relations familiales. Et de plus en plus perçu comme un dû par les enfants et présenté comme allant de soi par les parents. Sa non-satisfaction est considérée comme pouvant porter un préjudice vital à l’équilibre et à l’évolution de celui qui aurait connu la détresse de « ne pas être aimé par ses parents ».

Méconnus par trop d’adultes et de parents, les besoins relationnels devraient faire l’objet d’une plus grande attention. Afin de veiller à leur satisfaction. Ils sont à la source de l’estime de soi et liés à la capacité à s’aimer, donc à la possibilité d’aimer. En étant moins dépendant du besoin, voire de l’exigence, d’être aimé. J’aimerais rappeler quelques-uns de ces besoins, indispensables à notre santé relationnelle. Pour inviter chacun à se confronter à la façon dont ils ont été entendus et comblés (ou niés) dans l’enfance, dont ils sont aujourd’hui reconnus et satisfaits (ou méconnus et insatisfaits).

une-femme-qui-drague-ca-leur-plaitLes 5 grands besoins relationnels

Le besoin d’être entendu

C’est-à-dire avoir le sentiment que ce que j’ai dit n’est pas tombé dans le vide. Ne s’est pas perdu, n’est pas nié, déformé ou récupéré. Mais est bien arrivé jusqu’à l’autre, le destinataire que j’ai choisi.

Le besoin d’être entendu c’est d’être entendu dans le registre dans lequel je parle. Si je rentre à la maison et que je dis, « J’ai froid ». Mais que l’on me répond, « Enfin, le radiateur est à 28 ». Je ne me sens pas entendu parce que quand je dis « J’ai froid », je parle de moi. Je parle de mon ressenti et je ne parle pas du radiateur. Ça importe peu que le radiateur soit à 25 ou à 30. Il n’y a qu’une personne au monde qui sait qu’est-ce que je ressens, c’est moi.

293b2e15d3a486b_fileLe besoin d’être reconnu

D’être vu et reconnu tel que je suis. Et non tel que l’autre me voudrait ou imagine que je suis. La clef de l’épanouissement personnel c’est de pouvoir être soi-même et de se sentir aimer et accepter pour ce que nous sommes.

Parfois, on peut être tenter de prendre des “rôles” pour convenir à une norme. Ou encore pour être accepter de telle ou telle personne mais ceci ne marche qu’à court terme. N’aillez pas peur d’être authentique et entourez vous des personnes qui vous aime tel que vous êtes. Sans masque.

Le besoin d’être valorisé

giphycvC’est pouvoir ressentir que j’ai une valeur, que l’on compte sur moi, que je représente quelque chose d’important pour les personnes significatives de ma vie. C’est un sujet un peu taboo car l’égo rentre beaucoup en jeu pour ce besoin là. En effet, il y a des personnes qui cherchent constamment à se valoriser, voir à se sur-valoriser et qui on parfois tendance à dévaloriser les autres. Et d’autre part, il y a les personnes qui se dévalorisent constamment. Qui n’acceptent pas les compliments et qui manquent de confiance en elles.

Il est très important, de valoriser la personne avec qui on partage notre vie, d’autant plus pour les hommes. Parce que cela nourrit la personne et lui permet de se sentir importante, aimer et accepter. Ce qui favorise l’estime et la confiance en soi.

Au contraire, la dévalorisation est extrêment toxique. Si ce type d’échange est trop présent cela rend la relation malsaine dans des rapports dominant/dominé. Il y a toujours un gagnant et un perdant. Si c’est votre cas, je vous conseil de lire mon article : Comment construire des relations gagnant/gagnant ?. Il n’est pas aisé de garder un équilibre et une harmonie dans une relation, quel qu’elle soit. Il faut constamment s’ajuster pour que celle-ci reste bénéfique et agréable pour les deux protagonistes. Pour vous aider à éclaicir ce domaine, vous pouvez également lire mon article : La loi de la réciprocité.

Le besoin d’avoir une intimité, un espace et un temps, où l’autre n’a pas accès sans mon accord, ne fait pas intrusion.

c60c1c6d9d763e7cfaa6c10fba92eeaeLe besoin d’avoir une intimité. Cn espace et un temps, où l’autre n’a pas accès sans mon accord et ne fait pas intrusion. Ce besoin est étroitement lié au besoin d’affirmation, lui-même conditionné par celui d’approbation (à l’origine de nombre de dépendances affectives et relationnelles). Ces deux besoins étant antinomiques, si je prends la liberté de m’affirmer, je dois prendre le risque de ne pas avoir l’approbation de l’autre.

Le besoin d’intimité dans une relation de couple, c’est le partage d’une double intimité. Une intimité commune et partagée, avec une intimité personnelle et réservée. Et c’est la cohabitation de ces deux intimités qui vont faire que le couple va vivre en harmonie. Mais s’il n’y a pas d’intimité personnelle possible. Si on fait tout ensemble ou si on ne fait rien avec l’autre. Il n’y a qu’une intimité personnelle chez l’un et une intimité personnelle chez l’autre. Cette condition n’étant pas remplie, le couple est en péril.

Le besoin d’exercer une influence sur autrui

femme-homme-flirt-sourireLe besoin d’exercer une influence sur autrui, sur son environnement immédiat, pour ne pas être toujours dépendant de la réponse de l’autre. D’autres besoins paraîtront plus prioritaires à certains, mais c’est de leur satisfaction que dépendront l’amour de soi et l’estime de soi, qui font aujourd’hui gravement défaut à beaucoup.

Pour conclure, nous pouvons avoir des malentendus, nous pouvons avoir des affrontements, des conflits mais avec l’espérance que l’un et l’autre nous pouvons être capables de les dépasser.

Et le propre d’une relation de couple, c’est que chacun de ces besoins. Besoin de se dire, d’être entendu, d’être reconnu, d’être valorisé, d’avoir le sentiment que j’ai une valeur, besoin d’intimité, besoin d’influencer, besoin de rêver ensemble. Chacun de ces besoins peut être entendu, respecté, valorisé par son partenaire. Il me semble que quand les besoins relationnels de l’un et de l’autre sont entendus dans un couple, il se donne de plus de chances, plus de moyens au-delà de la chance, de s’inscrire dans la durée.

PARTAGER