la blessure de trahisonRéveil de la blessure de trahison

Ces personnes ont vue cette blessure s’activer entre l’âge de deux et quatre ans. Éveillée avec le parent du sexe opposé. L’enfant s’est senti trahi, manipulé ou qu’on lui a menti. Ses attentes n’ont pas été entendues par ce parent et il a perdu confiance. Cette blessure est donc vécue dans la vie avec les personnes du sexe opposé.

Le masque qu’il se met…

Le masque de celui qui a subi la trahison est le Contrôle.

Le contrôlant à souvent une forte personnalité et prend beaucoup de place dans un groupe. Il aime contrôler les autres pour qu’ils répondent à ses attentes. Il cherche à être spécial et important. Intolérant et impatient avec les gens lents, il tente d’imposer son point de vue à tout prix. Le contrôlant est très séducteur et manipulateur. C’est pourquoi, il est aussi méfiant et sceptique avec les autres, par peur de se faire séduire à son tour. Il a des difficultés à s’engager avec les personnes du sexe opposé parce qu’il ne fait pas confiance facilement. Le contrôlant ne peut tolérer de se faire mentir, mais ment souvent aux autres. Spécialiste à mettre le blâme sur les autres, il ne prend pas sa responsabilité, mais veut que tout le monde le croie très responsable.

Ses caractéristiques

  • Le contrôlant essaie de respecter son engagement au maximum, il essaie d’être fidèle en tout. C’est pourquoi, très exigeant avec lui-même, il aime le montrer aux autres et leur prouver qu’il est invincible. Par exemple , il arrive toujours à l’heure, veut rendre les choses à temps voire en avance.
  • Le contrôlant a parfois l’intention de contrôler les autres aussi, pour s’assurer qu’ils ne le trahiront pas, qu’il peut leur faire confiance.
  • Il a des opinions très tranchées, et cherche parfois à les imposer aux autres, il est peu tolérant.
  • Il a tendance à comprendre plus vite que les autres et ne supporte pas que l’on mette du temps à expliquer quelque chose. En effet, le contrôlant n’a pas beaucoup de patience avec les autres.
  • Il cherche aussi à contrôler son futur, du coup il n’est jamais dans le moment présent. Et si les choses ne sont pas comme il l’avait prédit, il panique.
  • Il a du mal avec la paresse et ne se repose qu’une fois la sensation du travail parfaitement fait accomplie.
  • Il ne se confie pas beaucoup et déteste montrer ses faiblesses, car il a peur que les autres en profitent Le contrôlant ne pardonne pas facilement. Très rancunier, il peut renier quelqu’un pour une petite faute.

blessure trahsionLa plus grande peur du contrôlant

Sa plus grande peur est « la dissociation », la séparation. Il a à la fois peur d’être trahi et de passer pour un traître. Ainsi, les contrôlant ne s’attirent que des relations peu stables, sans engagement, pour ne pas avoir à connaître ces situations qui leur font peur. Paradoxalement, même si le contrôlant veut tout contrôler, il a peur de s’engager. Car un désengagement par la suite lui paraît inenvisageable. Il prend toute promesse comme quelque chose de très sérieux, d’immuable. Il préfère donc ne pas s’engager, plutôt que d’avoir un jour à rompre le pacte.

Attitudes et Comportements

  • Le contrôlant fait tout pour convaincre les autres de sa forte personnalité. Il utilise ses qualités de chef pour imposer sa volonté.
  • Il n’est pas en contact avec sa vulnérabilité et cherche à se montrer fort et il tient à ce que les autres sachent ce dont il est capable.
  • Le contrôlant performe pour qu’on le considère comme étant responsable, être un chef ! En réalité, il est irresponsable car il accuse les autres et leur fait porter le blâme.
  • Sa réputation étant très importante, s’il la sent menacée, il est prêt à salir celle de quelqu’un d’autre.
  • Il ment facilement pour se sortir d’une impasse. Par contre, il ne peut tolérer que quelqu’un lui mente. Ce n’est pas l’action qui le dérange c’est le mensonge.
  • Il a beaucoup d’attente envers les autres et il est exigeant. Quand il délègue, il exige que ce soit fait à sa façon et à son rythme pour se montrer supérieur et important.
    Il aime tout prévoir et tout contrôler. Il ne supporte pas que quelqu’un viennent défaire ses plans.
  • Le contrôlant se croit indispensable et il aime penser que les autres ne réussiraient pas sans lui.
  • Il se révèle, se confie difficilement, ne faisant pas assez confiance aux membres du sexe opposé.
  • Il est un excellent manipulateur pour contrôler son partenaire.
  • Le contrôlant comprend et agit rapidement, mais la plupart du temps, c’est après avoir sauté trop vite aux conclusions
  • Quand il est sûr d’avoir raison, tente d’imposer son point de vue aux autres et aime avoir de dernier mot.
  • Il est rancunier. Il peut mettre fin à une relation brusquement, sans préavis et refuser tout contact pendant une longue période.
  • Le contrôlant est intolérant et impatient avec ceux qui sont trop lent selon lui.

blankAspect physique de la blessure de trahison

Corps qui exhibe de la force et du pouvoir. Chez l’homme : épaules plus larges que le bas du corps. Chez la femme : bas du corps plus larges que les épaules (corps en forme de poire). Plus il y a une forte asymétrie entre le haut et le bas du corps, plus la blessure de trahison est importante.

  • Corps qui démontre de la force et du pouvoir
  • Pour l’homme: épaules larges, poitrine bombée
  • Pour la femme: bas du corps plus large que les épaules
  • Regard intense et séducteur
  • Maux d’articulation, inflammations

Trouvez vos blessures en lisant les articles correspondants :