échecLorsque nous commençons quelques chose de nouveaux parfois nous réussissons du premier coup mais souvent nous avons un sentiment d’échec parce que les choses ne se sont pas déroulées comme nous l’avions imaginé ou souhaité. Il faudrait admettre que nous ne pouvons pas réussir du premier coup et maîtriser quelque chose que nous commençons à expérimenter. En d’autre terme, accepter pleinement le fait que la première fois que l’on ose une nouvelle façon de faire ou d’agir, nous ne pourrons pas obtenir totalement le résultat désiré. N’est-il pas tout à fait normal de ne pas être “au top” lorsque nous expérimentons quelque chose d’inconnu ?

Cependant, pour beaucoup de personnes le fait d’échouer est un signe d’incompétence et d’humiliation. L’échec réveil des croyances limitantes “je suis nul”, ou encore la peur d’être jugées négativement ou de décevoir. Malheureusement, cette peur de l’échec empêche d’avancer, d’apprendre et d’expérimenter la vie. Elle nous limite. Nous n’osons plus prendre de risques, ni essayer de nouvelles façons de faire.

Nous préférons nous enfermer dans une zone de confort rassurante même si nous ne sommes pas comblés. En effet, agir toujours de la même manière est sécurisant et permet d’éviter l’inconfort, mais nous grandissons ! Nos besoins et nos envies changent au fur et à mesure du temps. Nous avons toujours besoin de nouveaux but, de nouveaux objectifs/projet pour continuer de s’enrichir, afin de rendre notre vie consistante. Le flux de la vie est en mouvement perpétuel et rester dans le connu bloc ce processus.

échecIl ne faut pas avoir peur de l’échec, parce  que c’est au travers de nos échecs que nous  apprenons ! En réalité, les personnes qui réussissent le mieux dans la vie sont celles qui ont le plus échouer. Prenons l’exemple d’un sportif, d’un musicien ou d’un chirurgien. Pour atteindre l’excellence du geste, ils ont du échouer et répéter jusqu’à devenir un maître dans leur domaine. Ils ont travaillé, persévéré et beaucoup échoué avant de réussir.

Pour ne plus avoir peur de l’échec, le principe est simple : il n’y a pas d’échec puisque nous sommes entrain d’apprendre. L’important c’est ce que nous retirons de l’expérience et comment nous nous ré-adaptons pour que la prochaine action soit plus proche de ce que nous désirons inscrire dans la matière. Parce que c’est en posant de nouvelles actions et en sortant de nos mauvaises habitudes que nous assimilons des connaissances nouvelles.

Il n’y a pas d’échec parce que faire des erreurs et se réajuster est un processus normal. Il existe une citation qui dit que l’important n’est pas le but mais le chemin. L’échec réside seulement si vous vous résignez à atteindre votre but/rêve. Si votre cœur vous indique LA direction mais que vous préférez abandonner à cause de votre mental (peur et doute).

Nous devons apprendre de nos erreurs et non les laisser nous arrêter.  La confiance en soi réside dans le fait d’oser prendre des risques. Sortir de sa zone de confort s’apprend aussi et développe notre estime de nous-même. Se tromper est la meilleur façon de s’améliorer et de réussir. Vivre une expérience pour mieux se découvrir, apprendre, s’adapter, et parfois même se révéler !