Le problème de celui qui s’est senti abandonné

La blessure de l’abandon est différente de celle du rejet. En effet, l’abandon, c’est lorsqu’on s’est senti délaissé pour quelqu’un ou quelque chose d’autre : une mère qui travaille trop, un père qui se focalise sur la cadet de la famille, …

Le masque qu’il se met…

Pour se protéger, celui qui a peur de l’abandon met le masque de la Dépendance. Le dépendant a sans cesse besoin de soutien, il ne se sent pas complet s’il est seul.

Sa relation avec ses parents

La blessure de l’abandon est en rapport avec le parent de sexe opposé qui, aux yeux de l’abandonné, ne lui a donné aucune nourriture affective. C’est pourquoi, la crainte de l’abandon est parfois doublée d’une peur du rejet : on se sent aussi abandonné par le parent du sexe opposé parce qu’il ne fait rien contre le rejet du parent du même sexe. Les mères dépendantes ont énormément besoin de leur enfant pour être heureuses, et elles ne manquent pas de le faire sentir à leur petit.

blessure de l'abandonSes caractéristiques

  • Le dépendant est le plus apte à devenir une victime, car il est prêt à se créer des problèmes simplement pour attirer l’attention sur lui. Il dramatise tout. En effet, ses problèmes deviennent presque salvateurs pour lui, car ils lui permettent de trouver le soutien qu’il apprécie tant.
  • Il peut sembler paresseux, alors qu’il a simplement du mal à se mettre au travail ou à faire des activités seul.
  • Il demande beaucoup de conseils, mais ne les écoute pas forcément. C’est pourquoi, ce qui compte surtout pour lui, c’est de voir qu’il est soutenu, que les autres s’intéressent à son problème.
  • Le dépendant est très attaché aux lieux, aux personnes, a du mal à ne pas être triste quand il part en vacances. Il a tendance à paraître chaleureux, aimable, pour que les autres ne l’abandonnent pas.

La plus grande peur du dépendant

Sa plus grande peur est la solitude, et il est prêt à faire de nombreux sacrifices pour l’éviter, ce qui peut faire croire aux autres qu’il aime la souffrance. Ce type de personnes a souvent du mal à voir que son couple ne va pas bien, elle préfère se cacher la vérité.

Attitudes et Comportements

  • Le dépendant a de la difficulté à fonctionner seul et à très peur de la solitude. Il cherche la présence et l’attention et a surtout besoin d’être soutenu par son entourage.
  • Le dépendant souffre souvent de tristesse profonde, étant seul ou non, sans trop savoir pourquoi.
  • Quand il est seul, il peut pleurer pendant longtemps, inconscient de s’apitoyer sur son sort.
  • Il provoque inconsciemment des drames ou des maladies pour attirer la pitié et l’attention.
  • Il développe une attitude de victime en croyant que c’est parce qu’il est malchanceux.
  • Le dépendant fusionne facilement avec les autres. En effet, il entre dans leurs émotions et souffrances, mais il se sert de leurs problèmes pour ramener l’attention sur lui.
  • Il exhibe un côté vedette, souvent dramatique dans sa façon de s’exprimer, afin d’attirer l’attention. C’est pourquoi, dans un groupe, il aime parler de lui et ramène souvent tout à lui.
  • Il s’accroche physiquement aux autres.
  • Le dépendant a de la difficulté à faire ou à décider quelque chose seul. En effet, il demande des conseils ou l’avis des autres et peut même se montrer incapable juste pour avoir de l’aide.
  • Quand il s’occupe de quelqu’un ou lui rend service, c’est dans l’espoir que ce dernier s’occupera de lui en retour.
  • Il y a des hauts et des bas, un jour joyeux, un jour triste et il est facilement déstabilisé par ses émotions. C’est pourquoi, il a de la difficulté à terminer une relation lui fait faire beaucoup de pirouettes pour ne pas se retrouver seul.
  • En présence d’une personne en colère ou agressive, il s’écrase et devient comme un petit enfant qui a peur.
  • En vieillissant, il angoisse de plus en plus à l’idée d’être seul et il choisit d’endurer une situation difficile plutôt que d’être seul.

L’aspect physique de la blessure de l’abandon

blessure abandon

PARTAGER