Comment gérer les critiques et jugements des autres ?

Ce qui se passe à l’extérieur est le reflet de ce qui se passe à l’intérieur

kinesiologue marseilleC’est complètement FAUX ! Il faut vraiment arrêter avec ce genre d’idée reçu. C’est culpabilisant de penser de cette manière. Vous allez chercher à vous remettre en question. Alors qu’il est peut-être nécessaire de se méfier et de se protéger de la personne qui se permet de vous blâmer.

En effet, il est très impoli de critiquer et médire sur une personne. Ce n’est pas parce que vous êtes face à une personne méprisante, voire méchante, que vous l’êtes également. En quoi êtes-vous responsable qu’une personne cherche à vous rabaisser ou vous nuire à cause de sa jalousie ? En quoi cette personne est votre reflet ? EN RIEN !!!

Jules Claretie a dit : « Tout homme qui dirige, qui fait quelque chose, a contre lui ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui font précisément le contraire et surtout la grande armée des gens d’autant plus sévères qu’ils ne font rien. »

Dès que vous allez passer à l’action sur un projet, il y aura toujours des personnes qui vont vous critiquer, qui vont essayer de vous rabaisser. La nature de l’homme est comme cela et vous rencontrerez toujours ces problèmes-là. Tout le monde, moi également, tous les porteurs de projets, toutes les personnes qui ont envie de faire quelque chose ont à gérer constamment les critiques des personnes qui ne font pas cette chose.

Il y a trois catégories de personnes qui vont vous critiquer

Les personnes jalouses

La première catégorie ce sont les personnes qui sont jalouses. Ce sont des personnes qui ont essayé, qui ont raté, qui n’ont pas abouti à l’objectif qu’elles s’étaient fixé, et qui était le même que le vôtre, mais qui n’ont pas eu le courage de persévérer. Elles vous voient avancer alors qu’elles ont raté. Vous voir avancer baisse leur ego et les amène à vous critiquer.

Les concurrents

La deuxième catégorie de personnes ce sont vos concurrents qui font exactement la même chose que vous. Ils vont vous critiquer « lui, il fait telle chose, et ce n’est pas bien, alors que moi je fais telle chose. »

Les personnes qui ne font rien

Et ensuite la grande majorité des personnes qui vont vous critiquer, 80-90% des gens qui vous critiqueront, ce sont toutes les personnes qui ne font strictement rien. Vous avez des projets, vous avez envie d’avancer, puis il y a une armée immense de personnes qui ne fait rien, qui n’a pas envie de s’améliorer, qui passe son temps à regarder la télé, qui est en mode pilotage automatique, et qui avance dans la vie en fonction des événements extérieurs qui leur arrivent, mais pas en fonction ce qu’ils veulent vraiment faire.

Il y a donc trois catégories de personnes, celles qui ont essayé mais qui n’ont pas réussi là où vous, vous êtes en train de réussir, vos concurrents directs qui n’ont rien d’autre à faire que de vous critiquer plutôt que de proposer d’autres solutions, et celles qui ne font rien mais qui seront toujours là pour vous critiquer, ou vous rabaisser.

Comment faire pour gérer ces critiques ?

kinesiologue marseilleFiltrer les critiques

Déterminer celles qui sont constructives et celles qui sont purement négatives. Si une personne vous dit que votre projet est nul, que vous n’arriverez pas, demandez « Pourquoi ? »« Tu n’y arriveras pas c’est … tu n’y arriveras pas ». La personne n’a pas employé le mot « parce que ». Elle est juste là pour vous dire que vous n’y arriverez pas, mais elle n’a pas d’argument, ne sait pas pourquoi vous n’y arrivez pas. Si une personne vous critique, et vous verrez que cela arrive très souvent, et qu’elle n’emploie pas le mot « parce que », cela veut dire que sa critique ne sert strictement à rien.

Filtrez plutôt leurs mots (et plus important, votre interprétation de leurs mots) en cherchant le message derrière. Qu’essaye-t-on de vous communiquer ? Pourquoi disent-elles cela ? Quelles sont leurs intentions ? Essayent-elles réellement de vous saper le moral, ou bien ont-elles des intentions plus nobles ? Derrière leurs mots peuvent se cacher des conseils avisés. Si vous pouvez dépasser le “comment” pour chercher le “quoi“, alors vous pourrez recevoir des retours intéressants, qui vous permettront de vous améliorer.

Ne le prenez pas personnellement

 Se sont souvent les personnes médiocrent qui passent leur vie à critiquer les autres. Un peu comme les haters avec les YouTubeur ou autres influenceurs. Quoi que vous fassiez il y aura TOUJOURS des personnes pour juger. Un conte pour mieux gérer les jugements et critiques des autres. Vous pouvez réagir négativement et vous énerver ou au contraire tout faire pour qu’elles vous aiment. Vous pouvez penser que la personne critique n’est comme ça qu’avec vous, mais il/elle a plutôt tendance à réagir de la même manière avec n’importe qui d’autre.

Voici une façon simple de le vérifier : pensez à vos amis ou aux collègues en commun que vous avez avec cette personne. Comment la personne critique se conduit? Est-ce qu’elle leur fait toujours le même genre de commentaires? Elle se concentre sur les choses négatives? Est-elle toujours dans la critique? Il est fort probable que ce soit le cas.

Au lieu d’avoir peur du rejet, je vous conseille plutôt de noter ce type de comportement comme un red flag. Méfiez-vous des personnes qui sont dans le blâme, la moquerie, le rabaissement, les piques. Vous devez avoir un mental très fort pour réussir votre vie et apprendre à vous protéger des influences négatives. Evitez ces personnes qui ne vous porteront que le mauvais oeil en semant des peurs et des doutes dans vôtre esprit. Soyez sélectif et entourez-vous de VRAI AMIS. Vous préférez la quantité ou la qualité ?

Comprenez le message sous-entendu

Parfois, les personnes qui critiquent sont simplement mal comprises. Elles cherchent à donner leur opinion mais à cause de leur manque de tact, celle-ci est mal interprétée. C’est parce qu’elles manquent de recul sur leur comportement vis-à-vis des autres. Vous pouvez être surpris(e), mais parfois elles ignorent leur manière d’agir, jusqu’à ce qu’elles se voient elles-mêmes en action. Si vous prenez leurs commentaires négativement alors qu’elles n’avaient pas l’intention d’être négatives, vous sabotez vous-même votre propre moral.

Malheureusement, la plupart des gens se préoccupent plus du “comment“, c’est-à-dire comment la communication est faite (les mots utilisés, le ton de la voix). Plutôt que le “quoi“, c’est-à-dire le message transmis. Il est vrai que la forme est importante, mais il faut aussi savoir écouter le fond. Ces personnes critiques sont souvent brusques et cassantes, mais c’est nous seuls qui choisissons de prendre ce qu’ils nous disent, négativement.

Apprenez à être à l’aise avec les critiques

Bien que les critiques révèlent des choses sur ceux qui les formulent, notre inconfort aussi révèle des choses sur nous. Quelle critique vous frustre particulièrement ? Il est intéressant de se poser la question. Parce que si certaines critiques vous dérangent, cela veut dire aussi qu’il y a quelque chose à travailler.

Si certains commentaires des autres vous mettent mal à l’aise, cherchez donc à comprendre pourquoi vous vous sentez ainsi. Il y a des chances qu’ils aient tout simplement touché une corde sensible dans vos croyances internes. L’étape suivante c’est de découvrir laquelle.

Pourquoi je me sens mal à l’aise avec son commentaire ? 

Continuez à vous poser ces questions et à creuser, pour vous rapprocher de la source de votre ressenti. Les premières réponses seront sûrement dirigées vers l’extérieur, vous penserez par exemple que votre mal-être provient des différents que vous avez avec l’autre personne.

Toutefois, plus vous allez creuser et plus vos réponses changeront, en devenant de plus en plus dirigées vers vous plutôt que vers les autres. Cela veut dire que votre mal-être ne provient pas de la personne; mais qu’il y a quelque chose en vous que vous n’arrivez pas à supporter. C’est peut être une certaine croyance, ou situation similaire du passé. La réponse finale devrait être celle qui vous aide à mettre fin à votre inconfort.

kinesiologue marseille

Rendre à l’autre ce qu’il ne vous appartient pas

Bouddha était connu pour sa formidable capacité à répondre au mal par le bien. Un jour, il rencontra un homme qui connaissait sa réputation et qui avait voyagé longtemps pour le tester. Lorsqu’il se présenta devant devant Bouddha, il abusa verbalement de lui en permanence. Il l’insulta, le critiqua. Il fit tout ce qu’il pouvait pour offenser Bouddha. Pourtant Bouddha restait impassible, il se tourna vers l’homme et lui demanda :

“Puis-je vous poser une question ?”

L’homme lui répondit, “Oui, quoi ?”.

Puis Bouddha lui dit, “Si quelqu’un vous offre un cadeau et que vous le déclinez, à qui appartient-il ?”

L’homme rétorqua, “Eh bien à celui qui l’a offert.”

Bouddha sourit, “C’est vrai. Et si je refuse d’accepter vos abus, ceux-ci vous ne vous appartiennent donc pas ?”.

L’homme resta sans voix et partit.

Eviter et ignorez les complètement

Comme le disent si bien les geek : “Ne nourrissez pas les trolls”. Si vous ne pouvez pas les empêcher de formuler leurs opinions, vous avez la possibilité de les ignorer. Donnez-leur une ou deux réponses basiques, de manière à leur montrer que vous avez entendu leur commentaire, mais que vous ne voulez pas en discuter plus longuement. Et si la personne continue de vous presser d’en parler, ignorez-la complètement. À ce stade, il est évident qu’elle veut déclencher une réponse chez vous. En n’y répondant pas, vous maintenez le contrôle de la situation.

Réduisez le contact, limitez vos conversations avec lui/elle, traînez avec d’autres personnes si c’est une sortie de groupe, ou en dernier recours, sortez-le/la de votre vie. Même si vous êtes tous deux dans la même équipe et dans le même lieu de travail, vous n’êtes pas collé à l’autre 24h/24 7J/7. Utilisez une combinaison de toutes les approches ci-dessus le temps où vous devez absolument interagir avec l’autre, puis évitez-le/la durant les autres moments.

Up