Accueil Blog Page 3

Quelle est la signification des symboles des 7 chakras ?

blankVous pouvez rencontrer de nombreux symboles au cours de vos pratiques spirituelles ou ésotériques, de vos méditations ou dans la philosophie du yoga, et chacun d’entre eux a une signification distincte et profonde. Et les chakras ne font pas exception ! Ces sept centres d’énergie dans votre corps sont représentés par sept symboles uniques, appelés Yantra, chacun ayant une signification cachée.

Le symbole de chaque chakra est composé d’images et de couleurs différentes, et chaque symbole incarne la signification du chakra qui lui correspond. Ce petit guide est votre introduction à la signification cachée derrière les symboles des chakras.

En sanskrit, le mot chakra se traduit en gros par “roue”. Les sept roues énergétiques symboliques de votre corps commencent à la base de votre colonne vertébrale et se terminent au sommet de votre tête. Elles relient le corps à l’esprit et l’esprit au divin.

Avant de nous plonger dans les symboles des chakras, parlons du seul élément qu’ils ont tous en commun : le cercle. Le cercle est une représentation universelle de l’infini, et de la nature infinie et cyclique de l’énergie. Il représente également la connexion et l’unité avec nous-mêmes, les autres êtres et un but supérieur. Chaque symbole de chakra incorpore le puissant cercle comme un rappel de notre connexion au divin.

 

blankChakra couronne ou Sahasrara

Sahasrara est votre chakra Couronne, ou votre lien divin. Ce symbole est simplement le cercle divin et la fleur de lotus, qui rappelle notre lien avec Brahma, le dieu hindou de la création. Ce symbole représente notre unité divine avec les autres êtres et avec l’univers. La fleur de lotus représente aussi la prospérité et l’éternité, parmi beaucoup d’autres choses.

Chakra du Troième oeil ou Ajna

L’Ajna est votre chakra du troisième œil, votre siège de l’intuition. Vous voyez une continuation du triangle inversé dans ce symbole car c’est le dernier chakra avant votre chakra de la couronne. Il représente qui votre connexion à la divinité et à la véritable illumination. Ce triangle représente les connaissances et les leçons des six chakras inférieurs qui sont rassemblées et développées dans votre conscience divine.

Chakra de la gorge ou Vishuddha

Vishuddha est votre chakra de la gorge et abrite votre capacité à communiquer et à vous exprimer pour ce en quoi vous croyez. Semblable à Manipura, le triangle de ce symbole représente l’énergie qui se déplace vers le haut. Dans ce cas, cependant, l’énergie est la réunion des connaissances vers l’illumination. Les 16 pétales de ce symbole sont souvent associés aux 16 voyelles de la langue sanskrite. La prononciation de ces voyelles est légère et aérée, de sorte que les pétales représentent la qualité aérée de la communication.

Chakra du coeur ou Anahata

Anahata est votre chakra du cœur, et alimente votre compassion envers vous-même et les autres. C’est aussi un chakra unique. Car il est le lien entre vos trois chakras de base et vos trois chakras supérieurs. Cela est représenté par les deux triangles au centre du symbole. Les énergies ascendante et descendante, masculine et féminine, se mêlant pour créer cette forme d’étoile à six branches. L’étoile à six branches en combinaison avec les 12 pétales de ce symbole représente vos 72 000 canaux d’énergie, ou nadis (6 000 x 12 = 72 000). Ceci est également représentatif de la façon dont Anahata est le chakra central qui relie l’ensemble du système.

Chakra du plexus solaire ou Manipura

Manipura est votre chakra du plexus solaire, et affecte directement votre confiance. Les dix pétales de ce symbole le relient aux dix Pranas de votre corps ou, pour simplifier, aux types de manipulation de l’énergie de l’air. Vous avez cinq Pranas et cinq Upa Pranas. Le triangle à l’envers de ce symbole représente l’énergie des trois chakras inférieurs qui se concentre et se propage énergétiquement jusqu’aux chakras supérieurs. Pensez-y comme à un entonnoir renversé d’énergie terrestre.

Chakra sacré ou Svadhishthana

Svadhishthana est votre chakra sacré, votre centre de créativité. Les cercles en relation avec les pétales de la fleur de lotus représentent la nature cyclique de la naissance, de la mort et de la renaissance. Les cercles tangentiels créent également un croissant de lune, qui rappelle joliment le lien entre la créativité et les phases de la lune.

Chakra Racine ou Muladhara

Le Muladhara est le chakra racine à la base de votre colonne vertébrale, et tout est question d’ancrage. Le carré de ce symbole représente la rigidité, la stabilité, et possède une énergie fondamentale. Il fournit une structure stable sur laquelle le système des chakras peut se reposer.

Le triangle inversé est le symbole alchimique de la terre, qui nous rappelle également l’énergie de base du Muladhara. Les quatre pétales de ce symbole représentent les quatre états d’esprit qui proviennent de ce chakra : l’esprit, l’intellect, la conscience et l’ego.

En conclusion

Sachez qu’il existe de nombreuses interprétations différentes des symboles des chakras. Cet article n’est qu’une proposition parmis tant d’autres d’une de ces interprétations. Je vous encourage à rechercher la signification de tout nouveau symboles des chakras que vous rencontrerez. Ainsi que de vous interroger sur la façon dont il s’applique à vous et à vos pratiques spirituelles.

Vous pouvez utiliser ces symboles (ou Yantra) comme on le fait dans la tradition hindoue. Il s’agit de supports graphiques de concentration durant vos méditations pour vous aider à activer et à aligner vos chakras. D’ailleurs le mot Yantra signifie en hindoue : “figure géométrique tracée matériellement ou mentalement pour dompter le mental et maîtriser les forces cosmiques”.

Comment connaitre votre chakra dominant ?

0

Le terme “Chakra” en sanskrit vient de la racine du mot “roue” et peut être mieux compris comme une énergie tournante et conique dans le corps. Il existe sept chakras principaux le long de la colonne vertébrale, et chacun d’eux correspond à un symbole, une couleur, une odeur, un son, un comportement, des cristaux spécifiques, etc. On pense que chaque chakra vibre à la même fréquence que son emplacement sur la colonne vertébrale. Il peut y avoir un chakra dominant ou d’autres en faiblesse. Plus vos chakras sont alignés, plus vous ressentirez l’énergie maximale qui s’écoule de cette zone.

Chaque centre d’énergie peut soit être ouvert, tournant rapidement et librement, et permettant la fluidité, soit être fermé, ce qui signifie que cette énergie est bloquée et que vous ne faites pas l’expérience de sa présence douce et gracieuse. Lorsqu’il est bloqué, vous pouvez vous sentir “éteint”, ressentir des tensions, des émotions négatives, etc. Plus vos chakras sont alignés, plus vous ressentirez une énergie intense provenant de ces zones.

La conscience de toutes ces forces est destinée à aider à équilibrer le corps et l’esprit. Mais avez-vous un chakra en particulier qui vous guide? Avez-vous l’impression qu’un de vos chakras est plus ouvert et plus aligné que les autres? Voici un petit test pour répondre à cette question!

Pourquoi connaitre son chakra dominant ?

Parce qu’une grande partie de ce que vous vivez chaque jour, de la façon dont vous vous sentez à votre personnalité même, est influencée par la santé de vos chakras. Si vos chakras sont déséquilibrés ou bloqués, alors l’énergie vitale ne peut pas circuler dans votre corps. Lorsque cela se produit, les choses peuvent commencer à devenir un peu bizarres. Selon l’endroit où se trouve le chakra dominant, cela peut affecter votre stabilité émotionnelle, votre concentration, ou même vos relations.

Pourquoi équilibrer vos chakras peut vous aider ?

Il ne vous reste plus qu’à trouver lesquels de vos principaux chakras sont bloqués et lesquels sont dominants pour pouvoir travailler sur vos chakras.

Les sept principaux chakras sont situés le long de notre colonne vertébrale et servent d’autoroute à l’énergie de la Kundalini qui s’élève à travers nous de la Terre vers le Grand Divin. Ils fonctionnent comme des centres d’énergie qui aident à pousser l’énergie spirituelle le long de la colonne vertébrale. Selon le type de chakra dominant ou bloqué, l’énergie peut se bloquer quelque part le long de cette voie.

blankA. Selon vous, lequel des sens suivants est le plus fort ?

  1. La vue
  2. L’odorat
  3. L’inspiration
  4. L’intuition
  5. Le goût
  6. L’audition
  7. Le toucher

B. Selon vous, lequel des traits suivants vous représente le plus ?

  1. Vous savez très bien qui vous êtes et ce que vous incarnez, de l’intérieur comme de l’extérieur
  2. Vous croyez en la bonté de l’humanité et la respectez
  3. Vous êtes consciente que vous êtes connectée à tout, et cela vous fait vivre dans un climat de paix
  4. Vous croyez en une puissance supérieure, et vous lui permettez de guider votre vie, et la façon dont vous interagissez avec les autres et les conseillez
  5. Vous avez une capacité inébranlable à profiter de l’abondance de la vie
  6. Vous défendez ce en quoi vous croyez, et veillez à toujours prononcer des paroles de pure vérité
  7. Vous prenez soin de votre entourage et encouragez son épanouissement.

C. Laquelle de ces couleurs vous réconforte le plus ?

  1. Jaune
  2. Rouge
  3. Violet
  4. Indigo
  5. Orange
  6. Bleu
  7. Vert

D. Quelle est votre odeur préférée ?

  1. Chèvrefeuille
  2. Hibiscus
  3. Jasmin
  4. Lavande
  5. Lys tigré
  6. Jacinthe
  7. Rose

E. Choisissez le mot qui vous est le plus important :

  1. Confiance
  2. Compréhension
  3. Bonheur
  4. Perception
  5. Indépendance
  6. Honnêteté
  7. Acceptation

F. À quel élément vous sentez-vous le plus lié ?

  1. Le feu
  2. La terre
  3. Le metal
  4. La lumière
  5. L’eau
  6. L’éther
  7. L’air

G. Qu’est-ce qui vous passionne et pourrait être votre quête de vie ?

  1. Propager la joie
  2. Renforcer les capacités des autres en créant une communauté
  3. Encourager les gens à poursuivre leurs rêves et à vivre dans un état de sérénité
  4. Être spirituellement connectée aux gens pour mieux les comprendre
  5. Être totalement indépendante
  6. S’exprimer et être toujours fidèle à soi-même
  7. Être attentive aux besoins des autres et les aider de toutes les manières possibles

Les résultats sont juste ici !

Votre chakra le plus fort est le troisième chakra, ou chakra du plexus solaire ou Manipura.

Il est situé entre le nombril et la cage thoracique. Ce chakra abrite le noyau de l’ego. Ici, notre personnalité et notre identité demeurent. C’est le centre de la volonté. L’estime de soi, la responsabilité et la fiabilité sont les plus grands dons de ce chakra

Votre chakra le plus fort est le premier chakra, ou chakra racine ou Muladhara, qui est situé à la base de la colonne vertébrale.

Ce chakra a pour but de vous relier à la terre, d’établir un sens profond du corps physique et de comprendre l’environnement qui vous entoure. Il s’agit de votre nature primaire, animale – votre réaction de combat ou de fuite. Le courage, l’ingéniosité et le désir de vivre sont les plus grands dons de ce chakra

Votre chakra le plus fort est le septième et plus haut chakra, ou chakra couronnal ou Sahasrara, situé au sommet de la tête.

Ce chakra nous relie à la source divine de la création – l’univers. C’est le centre de la dévotion, de l’inspiration, du bonheur et de la positivité. Le plus grand cadeau de ce chakra est l’unification mystique – vous êtes au-delà du moi, et vous comprenez que tout est connecté à un niveau fondamental

Votre chakra le plus fort est le sixième chakra, ou troisième oeil ou Ajna, situé dans le cerveau, entre les sourcils.

Le don de ce chakra est la compréhension du monde intérieur et extérieur. Les pensées sont claires ici. Pour nous guider et guider les autres, nous recherchons la contemplation spirituelle et la réflexion sur soi-même. C’est le chakra de l’intuition pure

Votre chakra le plus fort est le deuxième chakra, ou chakra sacré ou Svadhishthana, situé dans la région pelvienne.

Ce chakra recherche le plaisir et l’abondance. Il est le centre de la sensualité, de la créativité, des émotions, des sentiments et des relations épanouissantes. Ce chakra permet de lâcher prise, et de faire l’expérience de la transformation et de la béatitude de l’instant dans le corps

Votre chakra le plus fort est le cinquième chakra, ou chakra de la gorge ou Vishuddha, situé dans le cou.

C’est de là que sont recherchées les paroles et les pensées de vérité et de sagesse. C’est un désir qui transcende l’espace et le temps. Le plus grand don de ce chakra est l’acceptation d’une voix authentique, originale en pensée et vraie en parole.

Votre chakra le plus fort est le quatrième chakra, ou chakra du coeur ou Anahata, situé au centre de la poitrine autour du coeur.

Ce chakra respire l’amour, la compassion, la chaleur et la joie pures. C’est le centre des soins ultimes à l’intérieur et à l’extérieur. La compassion pour les autres est abondante, tout comme la gentillesse et le respect. Le don de ce chakra est l’énergie des liens profonds, enracinés dans un lieu d’amour ultime.

Les Bija Mantras I Comment chanter les mantras des chakras ?

Vous avez peut-être des chansons préférées que vous écoutez en vous préparant, en conduisant, en faisant du sport ou en vous endormant. Mais avez-vous remarqué la façon dont la musique affecte votre esprit et votre corps ? Dans cet article nous allons explorer ensemble les effets de la musique sur notre physiologie et nous exercer à la libération de l’énergie dans les chakras grâce au chant des mantras bija.

Si vous vous sentez septique ou intimidée, sachez que chanter, produire des sons, travailler sa voix rendent l’expression plus aisée. Une voix entrainée et confortable augmente ainsi la confiance en soi et stabilise l’estime de soi.

blankAccéder aux chakras par le son des mantras Bija

Les mantras Bija sont des sons d’une syllabe (en sanscrit : ॐ, उ, ह, य, रँ, व, ल) qui sont destinés à activer les chakras le long de la ligne centrale du corps, c’est à dire les 7 chakras principaux. Littéralement bija (prononcé bidja) signifie « chant de graine », et comme une graine, ce n’est pas son apparence mais ce qu’elle possède à l’intérieur qui est intéressant. Chanter les bija, c’est pratiquer une vibration d’énergie. Chaque son vibre à une certaine fréquence, activant certaine zone du corps et permettant ainsi d’accéder à notre mental.

Comme pour de nombreuses pratiques anciennes, ceci peut être enseigné de plusieurs manières différentes. Mais ce qui est intéressant dans la pratique suivante, c’est que les sons/chants permettent à notre corps d’entrer facilement dans un état méditatif. De nombreux étudiants disent voir des couleurs ou se sentir bienheureux lorsqu’ils font cette méditation.

 

mantras bijaMéditation avec les mantras Bija

Pour chanter les mantras bija (la syllabe de semence de chaque chakra), trouvez un endroit confortable, comme vous le feriez pour la méditation. Il est préférable de faire cette méditation les yeux fermés.

Respirez d’abord profondément dans votre corps afin de pouvoir laisser passer votre journée. Concentrez-vous sur votre respiration pendant environ 3 à 5 cycles.

Utilisez un ton naturel et confortable pour votre voix, sans vous forcer à être haut ou bas dans le ton.

Inspirez tranquillement puis laissez le son se déployer lentement pendant toute la durée de votre expiration. Donnez une part égale d’expiration à chaque partie de la syllabe (par exemple : LLLLLLL-AAAAAAA-MMMMM) et sentez où elles résonnent.

Tout en chantant, essayez d’attirer votre attention sur chaque emplacement de chakra, visualisez sa couleur ou son énergie.

Vous pouvez commencer par le bas et vous déplacer vers le haut, ou commencer par le haut et vous déplacer vers le bas, ou encore choisir un seul chakra et ne chanter qu’à cet endroit.

L’important est de pratiquer l’écoute attentive, ou active, de votre corps et des sons. Il n’y a pas de mauvais ordre dans lequel chanter les mantras bija.

Prenez le temps d’expérimenter ces sons et ces symboles. Comment pourraient-ils vous être utiles ? Chanter les mantras bija est efficace pour entrer en introspection dans votre corps. Observer son expérience, devenir présent, nettoyer ses faiblesses et exploiter ses forces. Tenir un journal de vos réflexions sur cette activité peut vous aider à vérifier vos progrès dans la vie.

Conclusion

Lorsque nous chantons les sons du chakra, nous bénéficions des avantages du chant et de la respiration profonde, ainsi que des avantages de la concentration sur les qualités altruistes, de la connexion avec les éléments et du traitement des expériences de notre vie. Cette pratique est très bénéfique pour libérer notre corps et notre âme. Elle dévoile aussi quelque chose de plus sauvage et de plus ancien en nous, nous connectant profondément à notre féminin sacré et à notre intuition.

Quel est votre chakra en déséquilibre ou en faiblesse énergétique ?

0

Un chakra est toujours en mouvement, passant de l’état actif à l’état bloqué, de la force à la faiblesse. Lorsqu’il y a un chakra déséquilibré, l’énergie dans notre corps subtil ne se déplace pas à son rythme optimal et peut avoir un impact sur les aspects émotionnels et physiques de notre vie. Cela peut provoquer des sentiments d’instabilité émotionnelle, de manque d’argent, de problèmes relationnels, de maux de tête, etc.

En identifiant le chakra faible ou déséquilibré, vous pouvez travailler pour le ramener dans un équilibre dynamique. Répondez au test sur les chakras ci-dessous afin de travailler sur les faiblesses des chakras et de rééquilibrer vos sept centres d’énergie.

chakra déséquilibré1. Qu’est-ce qui vous manque le plus dans votre vie en ce moment ?

A. La stabilité / la sécurité
B. La connexion à votre moi supérieur / la méditation
C. La compassion / l’empathie
D. L’intuition / la perspicacité
E. La créativité / l’inspiration
F. Une communication claire / la capacité à bien écouter
G. L’estime de soi / la force de volonté

2. Imaginez un arc-en-ciel dans votre esprit. Quelle est la couleur qui vous attire le moins ?

A. Le Rouge
B. Le Violet
C. Le Vert
D. L’Indigo
E. L’Orange
F. Le Bleu
G. Le Jaune

3. Quelle affirmation est la moins vraie pour vous en ce moment ?

A. Je suis en sécurité dans ma vie, dans mon corps et dans mes finances
B. Je suis connecté à l’univers, à mon moi supérieur et à mon âme infinie
C. Je suis capable d’exprimer l’amour, la compassion et l’empathie envers moi-même et les autres
D. Je suis en phase avec mon intuition et je l’écoute sans hésitation ni doute
E. Je suis créatif, inventif et vif
F. Je suis capable de dire ma vérité et de permettre aux autres de dire la leur
G. Je suis fort, courageux, et je sais exactement qui je suis et ce que je veux

4. Quel est l’élément auquel vous vous sentez le moins lié actuellement ?

A. La Terre
B. Le métal
C. L’air
D. La lumière
E. L’eau
F. L’éther
G. Le feu

5. Quel est votre plus grand défi en ce moment ?

A. Je trouve que je prends trop de poids / je suis dépressif / épuisé / anxieux
B. Je suis déconnecté de moi-même / je me sens seul / incapable d’exprimer mes émotions
C. Je me sens indigne d’amour / j’ai tendance à manipuler les autres / je suis dépendant de quelqu’un
D. Je suis cynique / je fais souvent des mauvais choix / je vis avec trop de règles que j’ai moi-même créées
E. J’ai peur du changement / je stagne sur le plan créatif / je suis frustré sexuellement / je suis instable sur le plan émotionnel
F. J’ai peur de demander ce que je veux / j’appréhende de m’exprimer en public / je comprends mal les autres
G. Je suis incapable de prendre des décisions / je ne sais pas ce que je veux ou qui je suis / je manque de confiance

6. Quelle(s) affection(s) physique(s) vous arrive-t-il de ressentir ?

A. Constipation, prise de poids, douleurs lombaires, calculs rénaux
B. Sensibilité à la lumière, difficultés de concentration, maux de tête, étroitesse d’esprit
C. Asthme, problèmes respiratoires, douleurs dorsales, mauvaise circulation, hypertension ou hypotension
D. Problèmes de vision, maux de tête, migraines, problèmes d’audition ou d’oreille
E. Infections urinaires, cycles menstruels irréguliers, stérilité
F. Douleur à la mâchoire, problèmes de thyroïde, perte de voix, amygdalite, douleur au cou/épaules
G. Indigestion, métabolisme lent, allergies alimentaires, troubles de l’alimentation, eczéma, acné

 7. Que souhaitez-vous de plus dans votre vie ?

A. Une carrière épanouissante ou posséder votre propre maison
B. La paix intérieure ou une connexion spirituelle
C. Appartenir à une communauté, vivre une vraie relation ou ne plus complexer
D. Améliorer votre jugement ou votre prise de décision
E. Créer une oeuvre, un jardin, une entreprise ou donner la vie
F. Savoir vous exprimer facilement, partager vos idées ou débattre aisément avec les autres
G. Avoir confiance en vous ou trouver votre propre chemin dans la vie

 

Les résultats sont juste ici !

Déterminez quel chakra est déséquilibré à partir de vos réponses. Il est possible d’avoir plus d’un chakra déséquilibré. Vous pouvez faire ce quiz sur les chakras autant de fois que nécessaire pour déterminer la santé et l’état de chacun des sept chakras.

Votre chakra le plus faible est le premier chakra, ou le chakra racine, qui est situé à la base de la colonne vertébrale.

Ce chakra est relié à tout ce qui est stable et fini, y compris les finances, l’environnement affectif, le logement, la sécurité, les besoins de base du corps comme la nourriture, le sommeil, le confort. Lorsque ce chakra est déséquilibré, vous pouvez connaître l’instabilité financière, la dépression et l’anxiété.

Pour équilibrer ce chakra : apportez plus de sécurité et de stabilité dans votre vie, exprimez vos émotions de perte et de deuil, et explorez le but de votre vie.

Votre chakra le plus faible est le septième et plus haut chakra, ou chakra couronne, situé au sommet de la tête.

Ce chakra est relié à tout ce qui est éthéré et infini, y compris la spiritualité, votre moi supérieur et l’univers dans son ensemble. Lorsque ce chakra est déséquilibré, vous pouvez éprouver des sentiments de solitude, de perte de foi, de crainte ou avoir l’impression que rien ne compte.

Pour équilibrer ce chakra : méditez sur la connexion avec votre âme infinie, les guides spirituels, les anges et les ancêtres.

Votre chakra le plus faible est le quatrième chakra, ou chakra du coeur, situé au centre de la poitrine, autour du coeur.

Ce chakra est relié à l’amour inconditionnel, l’empathie, la compassion, l’amour de soi et l’acceptation. Lorsque le chakra du cœur est déséquilibré, vous pouvez vous sentir apathique, désespéré, indigne et peu disposé à pardonner.

Pour équilibrer ce chakra : commencez par vous aimer vous-même – aussi simple que cela puisse paraître, c’est vraiment la première étape pour donner et recevoir de l’amour des autres. Vous pouvez méditer sur l’acceptation inconditionnelle de soi et l’étendre lentement aux autres en développant votre muscle de l’amour.

Votre chakra le plus faible est le sixième chakra, ou Troisième Oeil, situé dans le cerveau, entre les sourcils.

Le chakra du troisième oeil est lié à votre intuition, votre perspicacité, votre ouverture d’esprit et votre jugement. Lorsque ce chakra est déséquilibré, vous pouvez vous sentir perdu, faire des mauvais choix, comme si vous ne saviez pas quoi faire et que vous ne saviez pas quel chemin prendre ou ce que votre âme veut.

Pour équilibrer ce chakra : suivez votre intuition lorsque vous prenez une décision, commencez par des petites décisions puis augmentez l’enjeu. Pratiquez des tirages de tarot ou d’oracle, lors de l’interprétation des cartes cela vous entrainera à ressentir et non à analyser. Cela peut sembler évident, mais plus vous vous faites confiance à vous-même et à votre intuition, plus votre troisième œil s’ouvrira et vous pourrez développer le don de clairvoyance.

Votre chakra le plus faible est le deuxième chakra, ou chakra sacré, situé dans la région pelvienne.

Ce chakra est lié à votre créativité, votre intimité et votre capacité à donner naissance (à des idées ou à des enfants). Lorsque ce chakra est déséquilibré, vous pouvez avoir l’impression que rien ne se manifeste ou que vous n’avez pas de créativité. Plus profondément encore, vous pouvez avoir des problèmes de fertilité ou avoir subi un traumatisme sexuel.

Pour équilibrer ce chakra : Exprimez vos désirs créatifs mais sans vous mettre de pression, faites-le pour vous-même et non pour faire une exposition d’art. Vous pouvez commencer par ce qui vous plait, jardinage, cuisine, dessin, porterie, danse, musique, écriture… Suivez ce qui vous fait plaisir. Pratiquez des postures de yoga orientées vers le chakra sacré.

Votre chakra le plus faible est le cinquième chakra, ou chakra de la gorge, situé dans le cou, au niveau de la gorge.

Ce chakra est relié à l’expression de soi pour dire votre vérité et faire savoir au monde qui vous êtes et ce que vous ressentez. L’authenticité et la communication sont au centre du chakra de la gorge. Lorsque le chakra de la gorge est déséquilibré, vous pouvez éprouver une perte physique de la voix et des difficultés à être entendu ou, inversement, à entendre les autres.

Pour équilibrer ce chakra : Entraînez-vous à parler avec le cœur et avec courage et créez de l’espace pour que les autres puissent faire de même. Votre voix est votre véhicule le plus puissant pour dire votre vérité.  Entrainez-vous à chanter, à discourir ou n’hésitez pas à prendre des cours pour vous améliorer..

Votre chakra le plus faible est le troisième chakra, ou chakra du plexus solaire, situé entre le nombril et le sternum.

Ce chakra est lié à la confiance, à la volonté, à l’estime de soi et à l’ego. Lorsque le plexus solaire est déséquilibré, vous pouvez vous sentir indigne de ce que vous désirez, douloureusement timide, incapable d’agir et mal à l’aise dans votre propre peau.

Pour équilibrer ce chakra : il est important de pratiquer l’acceptation de soi afin de trouver la confiance et de prendre le contrôle de sa vie. Méditez sur le fait d’être l’homme/la femme de vos rêves et réalisez que tout ce dont vous avez besoin se trouve déjà en vous.

Qu’est-ce que l’intuition et comment la développer ?

blankL’intuition est une perception immédiate d’une vérité qui se manifeste sans l’aide d’un raisonnement conscient. C’est cette petite voix intérieur qui vous dit de faire ou de ne pas faire quelque chose, ou bien, un ressenti physique agréable ou désagréable.

L’intuition, c’est cette capacité à prédire, à anticiper et à ressentir les choses, sans explication rationnelle. C’est votre boussole intérieur qui peut vous permettre d’obtenir tout ce que vous désirez dans votre vie. Et même bien plus!

Notre esprit est fortement conditionné. En effet, nos habitudes jouent un rôle important qui nous aident à fonctionner dans notre quotidien. Cependant, lorsque nos conditionnements et nos automatismes occupent le devant de la scène, il n’y a plus de place pour l’intuition. Pour que l’intuition se développe, il est important de ne plus chercher à tout contrôler. Afin de developper la capacité de lâcher prise pour mieux s’adapter changements du quotidien et aux mouvements du flux de la vie.

Comment fonctionne l’intuition ?

Le troisième oeil

Selon la médecine traditionnelle indienne, l’ayrvéda, le siège de l’intuition est le chakra du troisième oeil. Ce troisième œil n’est pas une entité physique. Il est considéré comme une “porte psychique” vers des domaines supérieurs de la connaissance et de la conscience. Le nom sanskrit du chakra du troisième œil est Ajna, qui signifie “percevoir”. Il symbolise la clairvoyance, la capacité du discernement et de voir ce qui est vrai.

Ce chakra est situé au centre de votre front entre vos sourcils, et il est en forte corrélation avec votre énergie mentale. Le chakra du troisième œil vous enseigne l’intuition, la perspicacité et la croissance spirituelle. Vous savez intuitivement ce qui vous aidera à grandir et ce qui vous retiendra. Lorsque votre troisième oeil est équilibré, vous faites confiance à votre intuition et vous percevez les choses telles qu’elles sont.

blankVotre guide intérieur

C’est votre âme, votre guide spirituelle, votre Soi Supérieur, votre instinct ou toutes autres noms selon vos croyances idéologiques. Votre guide intérieur vous envoie un message à un moment précis pour vous aider prendre les meilleures décisions pour votre bien-être. Par exemple, pour vous protéger et éviter les dangers. En effet, si votre conscience ne percoit pas une situation puante ou une personne malhonnête, votre corps à travers des senstations physique désagréable vous préviendra qu’il y a comme un malaise.

Parfois, votre coeur vous crira de persévérer face à l’adversité ou contre votre mental (ego) qui vous envahi de doutes et de peurs. Retrouver sa vrai nature, faire preuve de spontanéité sans se soucier de ce que pensent les autres est source d’une vie heureuse et accomplie. Libérez-vous de votre mental et apprenez à écouter votre corps pour pouvoir vivre la vie que vous méritez.

Votre destinée

Nous nous incarnons sur Terre pour vivre des expériences, exprimer nos talents et servir l’humanité. Notre âme avant même notre incarnation à prévu notre destinée. Ainsi, elle sait ce qui nous attends, notre place et nos aspirations. Cependant, dans notre vie quotidienne, les influences des médias, de la famille, des amis, des attentes de la société sont autant de sources qui peuvent nous éloigner de nous-même, de notre chemin et du sens de notre vie.

S’écouter permet de trouver sa place. Suivre son intuition, c’est écouter son coeur et suivre le chemin que nous devons emprunter pour être heureux et réussir à nous réaliser professionnellement et affectivement dans notre vie. Lorsque certaines expériences ou personnes vous attendent, les choses seront plus simple et plus fluide. En revanche si vous vous obstinez à prendre un chemin qui ne vous est pas destiné, cela risque d’être beaucoup plus compliqué et douloureux émotionnellement. Tout est fait en sorte pour que vous puissiez prendre le bon chemin qui vous attend. Ayez foi en vous et en l’Univers.

Comment développer son intuition ?

Nous sommes tous dotés d’une intuition puissante, digne de confiance et parfaitement en phase avec notre véritable voie. C’est à vous de décider si vous vous faite confiance ou non. Découvrez maintenant quelques moyens d’augmenter le volume de cette voix intérieure qui vous guide vers ce qui est bon pour vous :

méditation1. Apaisez votre mental et votre stress

L’intuition est souvent qualifiée de sixième sens. Cependant, par rapport aux autres sens, l’intuition requiert un niveau de réceptivité plus profond. Elle ne peut pas fonctionner lorsque l’esprit est occupé par d’autres pensées. Un esprit encombré et stressé ne pourra jamais être un esprit intuitif.

La méditation, des moments de calme, un retour à la nature,… sont autant de moyen qui peuvent vous permettre de calmer votre mental. Parce que nous sommes en permanence en train de penser, il est parfois diffcile de faire la différence entre notre mental et notre esprit. Le mental : se sont des pensées de peurs, de doutes, des pensées automatiques, des croyances limitantes, etc. Votre esprit, c’est votre conscience.

Les messages issus de votre intuition proviennent de votre conscience et ont tendance à être étouffés par vos doutes et vos peurs. Prendre un temps calme pour faire le vide vous aidera à entendre et à interpréter les messages de votre guide intérieur. Afin de vous connecter à vos réels besoins et vous recentrer sur ce qui est essentiel pour vous.

2. Ecoutez votre corps

Votre corps est votre ami. Ecoutez vos sensations corporelles vous permettra d’accroître votre sensibilité à votre intuition et faire de meilleur choix. Le corps est relié à votre âme. Il vous parle en vous envoyant des sensations physiques. Votre corps et votre coeur ont toujours la réponse à vos questions.

Lorsque votre corps vous envoie des signaux (maux de tête, crampes au ventre, sensations agréables ou désagréables diffuses, chaleur…). Apprenez à ne plus les rejeter ou à vouloir les cammoufler. Ecoutez-les. Apprenez à les accepter et à interpréter leurs messages. La sophrologie ou la méditation de pleine conscience sont des outils qui peuvent vous aider à d’être plus réceptif à votre corps.

blank3. Osez sortir de votre zone de confiance

L’intuition, c’est votre guide intérieur. Un détecteur personnel pour agir/parler/faire en équilibre avec vous même. Faire ce qui est bien et juste pour vous-même. En apprenant à vous faire confiance et vous fier à votre instinct, vous ne douterez plus pour savoir que telle ou telle action est préférable. Vous ferez des choix plus judicieux car vous serez en accord avec vous-même.

Nous sommes nos choix ! Faites ce qui vous semble juste même si cela peut déplaire à certaines personnes. N’ayez pas peur d’être différent et d’exprimer qui vous êtes. Vous êtes unique, les autres sont déjà pris. Ne soyez pas influencable. N’essayez pas de convenir aux attentes des autres, pour leur plaire ou par peur du jugement. Développer le courage d’être vous-même et apprenez à aimer qui vous êtes.

4. Décodez vos rêves

Les rêves sont des messages inconscients puissants qui permettent de savoir où vous en êtes (au niveau inconscient) et délivrent de nombreux messages parce qu’ils sont reliés à l’inconscient collectif. Apprendre à décoder vos rêves vous aidera à faire de meilleurs choix. Mon conseil : oubliez les dictionnaires des rêves et prenez comme références vos propres symboliques et vos références personnels en lien avec votre propre expérience de vie.

tarot de marseille

5. Acceuillez les synchronicités

Etre réceptifs à ces événements hasardeux, liés par le sens et non par la cause, nous permet d’affiner notre intuition. Mystérieuses et heureuses coïncidences… Les synchronicités se manifestent juste au bon moment, et arrivent comme par magie confirmer que notre intuition est bonne et que le chemin est le bon. Soyez donc conscient de tout ce qui vous entoure, l’Univers peut vous envoyer des messages pour valider que vous êtes sur le bon chemin.

6. Pratiquez le tarot ou oracle divinatoire

Boostez votre intuition en utilisant des cartes d’oracle ou de tarot. Cet outil est une manifestation de votre intuition par la lecture de cartes symboliques. C’est est un moyen d’amener ce qui est en vous dans votre réalité physique. Votre interprétation consciente des cartes sera un effet miroir de votre subconscient. Ainsi, vous pourrez faire remonter à la conscience des messages de votre inconscient.

 

blank

Améliore ta communication : Les 3 passoires de Socrate

blankDans le contexte actuel, avec la somme d’informations que nous recevons par jour, il est bien de savoir trier ce que nous disons ou entendons. Pour vous aider à mieux appréhender une discussion, faites le test des « trois passoires » de Socrate. Afin de déterminer ce qui vaut la peine d’être dit. Voici la technique des trois filtres de Socrate :

Un jour, quelqu’un vint interpeller le grand philosophe avec un « on dit ». Socrate proposa alors trois filtres à son interlocuteur afin de déterminer si son information méritait d’être développée.

« – Sais-tu ce que je viens d’apprendre sur ton ami ?

– Un instant. Avant que tu ne m’en dises plus, j’aimerais te faire passer le test des trois passoires.

– Les trois passoires ?!

– Mais oui, reprit Socrate. C’est ma façon à moi d’analyser ce que j’ai à dire et ce qu’on me dit. Tu vas comprendre… La première passoire est celle de la vérité. As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?

– Non. J’en ai simplement entendu parler…

– Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité.

– (…)

– Alors passons à la deuxième passoire : ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de positif ?

– Ah non ! Au contraire.

3 passoires de Socrate– Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur lui et tu n’es pas certain qu’elles soient vraies.

– Euh…

– Pour finir, et c’est ma troisième passoire, est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?

– Utile, non, pas vraiment.

– Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bienveillant, ni utile, à quoi bon m’en parler ?

Comment se faire respecter et s’affirmer face aux autres ?

On a tendance à croire que le respect devrait être un acquis social universel et que tout le monde devrait respecter tout le monde. Cependant, il ne faut pas confondre respecter les droits fondamentaux d’une personne et respecter cette personne en tant que telle. En réalité, il faut se battre pour se faire respecter. Le respect n’est pas inné, il se gagne. C’est un combat ! Le respect est un combat qui se gagne par ce que vous faites, ce que vous dites mais surtout comment vous réagissez face à une tentative de domination. En effet, dans votre quotidien, les gens vont vous tester pour voir jusqu’où ils peuvent aller avec vous. Par exemple, les enfants vont tester l’autorité de leur parent.

Bien sûr, il est important pour être respecté de se respecter soi-même. Si vous avez une estime de vous-même insuffisante, vous aurez inconsciement l’impression de ne pas mériter le respect. Pour commencer à inspirer le respect aux autres, vous devez déjà vous l’inspirer à vous-même. Il existe 2 catégories de manque de respect : le manque de respect non-conscient et le manque de respect conscient.

Le manque de respect non-conscient

blank

Le manque de respect non-conscient c’est 2 mondes qui se rencontre : le vôtre et celui de votre interlocuteur. Cela peut s’exprimer par du retard, du bruit, du désordre, des questions embarrassantes… Néanmoins, le protagonsite ne se rend pas compte de sa maladresse. Parce que de son point de vue cela ne constitue pas un manque de respect. Pour lui, il n’y a pas de problème tant que vous ne manifestez pas votre limite. Dans ce cas de figure, vous pouvez utiliser la comunication non-violente pour dire “Non, cela me dérange / ne me convient pas”.

N’ayez pas peur de vous affirmer et d’indiquer à vos proches votre “mode d’emploi”. Plus on apprend à connaitre une personne et mieux on peut la respecter. En respectant les limites des autres et en exprimant vos propres limites aux autres, vous pourrez partager votre territoire et votre intimité de manière plus sereine et agréable.

Dans le cas contraire, en n’osant jamais dire ce qui vous dérange, vous pourriez vous sentir constamment étouffé, envahi, agacé ou mal-aimé… Cela crée beaucoup d’anxiété et de tensions internes. D’autre part, le vivre ensemble devient difficile et l’on peut même en arriver à ne plus supporter la personne !!! Ainsi, pour éviter de vous sentir constamment sous pression, osez exprimer vos limites, vos besoins vitaux pour vous sentir bien.

Malheureusement, parfois certaines personnes n’accepterons pas de prendre en compte vos besoins, ou parfois même, prendront de la distance. Vous vous sentirez certainement déçu, triste, peut-être même trahi. Cependant, c’est dans les moments difficiles que l’on voit la vérité : les réelles intentions d’une personne et la qualité de votre lien. Les actes sont beaucoup plus révélateurs que les belles paroles ! Le respect est LE pilier essentiel pour établir des relations saines, durables et épanouissantes. N’hésitez pas dans ce cas, a remettre en doute la sincérité de cette personne ou les fondements de votre relation. AMOUR = RESPECT

1. Apprendre à poser ses limites et montrez aux autres qui vous êtes

Il y a des personnes plus ou moins respecteuses. Il arrivera toujours un moment où une personne va chercher à vous manquer de respect (consciement ou non). Si vous ne réagissez pas, la personne va continuer à vous agacer et vous allez devoir vivre avec. C’est pourquoi vous devez apprendre à poser vos limites tout de suite, dans l’instant. Vous ne pouvez pas réagir 2 ou 3 jours après. Apprenez à être vigilant et agir sur l’instant même si votre réaction n’est pas parfaite. Ce qui est important c’est d’avoir une réaction. Ensuite, apprenez à calibrer en fonction de la situation ou de la personne.

Si vous n’avez pas encore l’habitude de vous affirmer, il n’y a pas de secrets ou de techniques particulières. Osez ! Sortez de votre zone de conford même si ce n’est pas agréable de rentrer dans un conflit ou de dire des choses déplaisantes. Osez faire le choix de vous choisir, de vous respecter sans considerer cela comme de l’égoïsme. Apprenez à communiquer d’avantage avec les autres ! Si votre interlocuteur est bienveillant, en utilisant des techniques de la communication non-violente (CNV) cela va bien se passer 😉

Parfois, il est plus intelligent d’exprimer vos besoins relationnels (le plus tôt sera le mieux) pour construire une relation qui vous convient à long terme. Plutôt que de prendre sans cesse sur vous et de vous sur-adapter par peur de perdre ou d’être rejeté (=dépendance affective). Tout simplement parce que cela ne pourra pas tenir à long terme ! Vous ne vous sentirez pas à l’aise. Cela va créer des non-dits, des tensions palpables et peu à peu une ambiance malaisante. Votre partenaire ne comprendra pas ce qu’il se passe et votre relation ne sera plus agréable à partager. Au contraire, si vous exprimez votre “mode d’emploi” aux autres, vos relations seront beaucoup plus fluide et agréable parce que chacun respect l’espace et les besoins de l’autre.

2. L’intelligence sociale

blank

Pour gagner le respect, il faut s’avoir s’adapter et être un véritable caméléon. Parce que selon votre interlocuteur ce ne sera pas le même combat. Par exemple, prenons deux extrêmes. Etre respecté dans une cité de banlieue ou respecté au Japon ne demande pas le même comportement. Dans une cité, le respect se gagne à la dur, à grand renfort de testosterone . A l’inverse, au Japon la religion a été remplacée par la politesse. Là-bas vous serez respecté si vous êtes courtoi, poli, ponctuel et droit. Il y a ici deux manières différentes de se faire respecter selon la situation.

Autre exemple, dans certaines culture ne pas négocier un prix est un manque de respect et dans d’autres cultures négocier un prix est un manque de respect. En bref, il faut savoir adapter des stratégies variables selon les personnes et selon les situations. Apprenez à calibrer votre comportement. Si vous ne savez pas lire votre environnement vous passerez pour quelqu’un de décaler. La capacité à lire son environnement et à faire du mimétisme est le propre de l’intelligence sociale.

3. Etre fiable

Cela peut sembler (f)util mais pourtant c’est primordiale ! Vous devez agir en fonction de ce que vous dites. Faites ce que vous dites et dites ce que vous faites. Cela donnera de la valeur à votre parole. Vous inspirerez le respect à toutes les personnes de votre entourage qui collaborent avec vous, que ce soit au travail ou dans la vie privée. Le couple et l’amitié sont aussi des formes de collaborations. Par exemple, si vous dites à Madame que vous allez chercher Joé à l’école mais que vous ne le faites pas. Vous perdrez le respect de Joé et de Madame. Et de plus en plus, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus une quantité de confiance suffisante pour que la collaboration se poursuive. Arrêter de vous engager pour des choses que vous ne ferez pas.

On a tous dans notre entourage une personne qui dit pas grand chose mais quand elle dit “un truc” elle le fait. Et il y a aussi toujours une personne qui parle beaucoup mais qui ne fait pas grand chose ! Je suis certaine que vous n’avez certainement pas le même respect pour ces deux personnes… Soyez intègre et honnête. Choisissez la vérité plutôt que les plans foireux parce que de tout façon la personne verra très vite qu’elle ne peut pas compter sur vous. Parfois osez dire “non, je n’ai pas le temps” parce que cela est d’avantage compréhensible et respectable (lorsque c’est justifié) que des paroles en l’air. Vous pouvez ensuite, trouver un compromis pour solutionner le problème ensemble.

4. Faire respecter son temps

Votre temps est quelque chose de précieux. Tout simplement parce que votre temps est compté ! Au travail, la plupart des personnes pensent que le manque de respect s’exprime par des insultes. Cependant, le manque de respect au travail est dans 85 % des cas une personne qui ne respecte pas votre temps. Par exemple, le collègue qui vient avec son café pour demander un service ou pour bavarder car il s’ennuie. La plupart des gens vont arrêter ce qu’ils étaient entrain de faire et accepter d’être parasité. Si vous voulez faire respecter votre temps, vous pourriez dans ce cas présent finir ce que vous étiez entrain de faire et lever les yeux pour lui dire la phrase suivante : “Ah! Tu as besoin de moi ! Ok je peux t’aider pour ce truc et ce truc. Mais là je suis occupé par contre je peux te consacrer 20 minutes à 15h juste avant la réunion.”

Face à une personne qui souhaite s’accaparer votre temps, il y a 4 étapes à suivre dans l’ordre :

1. Validation de l’intéraction

Cela établit que vous êtes entrain d’accorder votre temps (ce que vous avez de plus précieux) à cette personne en la mettant dans une situation de demande. Votre interlocuteur se sentira redevable et en même temps vous vous positionnez avec la capacité d’apporter une solution à un problème précis. Parce que vous n’êtes pas une personne que l’on vient solliciter pour tout et n’importe quoi, n’est-ce pas ?

blank2. Borner sa participation

Mettre un cadre temporel va vous permettre d’éviter que l’on vous donne une montagne de travaille!

3. Vous imposez votre calendrier et vous borner le temps que cela va prendre

Cette étape est la plus fondamentale. Vous pouvez décaler la sollicitation pour faire comprendre que votre bureau n’est pas l’auberge espagnol. Ensuite, vous reprogrammez avec un temps limité avec une autre obligation. Cela forcera votre collègue à aller droit au but.

4. Obtenir une validation verbale

Regardez la personne avec un grand sourire et demandez-lui si c’est ok pour elle 😉

5. Ne soyez pas trop disponible

Plus vous allez être disponible moins vous serez respecté. Par exemple, si vous accordez toute votre attention à votre conjoint ou à votre enfant. C’est-à-dire toujours être après lui, toujours réactif au moindre mouvements qu’il va faire, à sa moindre demande, toujours disponible pour lui… Cette personne va perdre du respect pour vous parce que votre attention/votre présence n’est pas rare. Votre interlocuteur va penser qu’il est plus important que vous puisque vous mettez toute votre attention sur lui. Pour gagner le respect de votre entourage n’hésitez pas créer de la rareté en disant un peu plus souvent NON. Ce qui est rare est précieux ! Apprenez à vous réappartenir et reprioriser ce qui est essentielle et ce dont vous avez besoin pour vous sentir bien.

blank

Le manque de respect conscient

Dans ce cas de figure, votre interlocuteur souhaite vous dévaloriser, vous humilier. Vous êtes face à une personne malveillante qui cherche à vous détuire. Peut-être pour flatter son égo, pour se sentir puissant, par jalousie…

Face à ce type de communication, la communication non-violente ne fonctionne pas. Vous êtes dans un rapport de force et vous devez lutter et vous défendre. Ne montrez jamais de signe de soumission, de peur ou de faiblesse. Par exemple, évitez d’être gentil dans cette situation en ayant peur de froisser une personne qui vous manque délibéremment de respect ! Même si c’est désabgréable, osez le conflit pour défendre votre intégrité. Osez les confrontation quand cela est nécessaire. Montrez à la personne que si elle vous manque de respect, il y aura des conséquences. Parce que si vous ne dites rien, vous ne serez pas une menace pour elle. Ainsi, les attaques continueront et s’amplifieront.

Ajustez votre réaction de manière proportionnelle à l’attaque reçu. Avoir une réaction juste et non disproportionné en restant le plus calme possible (en ayant le moins d’affect possible).

Comment pratiquer la méditation de pleine conscience ?

blankPourquoi méditer ?

Notre âme (ou conscience) vit en interdépendance avec notre mental, nos émotions et notre corps. Néanmoins, nous avons parfois du mal à trouver un équilibre entre toutes ces parties de nous-même. Souvent en dualité avec notre ego, nous nous éloignons de notre nature profonde. L’anxiété, la peur de l’échec, de l’abandon, du rejet etc… sont souvent des peurs irréalistes qui proviennent de notre mental. Nous ne sommes pas nos pensées ! Ni nos doutes et ni nos peurs…

La méditation permet d’éviter de devenir esclave du flot des pensées négatives qui inondent notre esprit. En effet, nombre de nos pensées sont superflues, et parfois néfastes. Nous ruminons, en nous imaginant des scénarios catastrophes. Ces pensées nous empoisonnent l’esprit et créent du stress qui, à son tour, crée des angoisses avec son lot de problèmes.

La pratique de la méditation permet d’apprendre à maitriser nos pensées. Non pas à les combattre mais plutôt à ne pas être effrayé lorsque celle-ci sont contre-productive. Puisque nous pensons toutes la journées, nous ne pouvons pas les contrôler. Néanmoins, nous pouvons apprendre à lâcher-prise ou à nous raisonner avant de se laisser aller dans des peurs et des doutes illusoires. Il s’agit de les accepter avec bienveillance, sans se laisser captiver par elles. Pour ne plus tomber dans le piège de notre mental (ego) et saboter notre bonheur par des croyances limitantes.

C’est quoi la méditation pleine conscience ?

La méditation de Pleine Conscience peut être pratiquer n’importe où et n’importe quand. Vous pouvez autant la pratiquer assis en tailleur dans un endroit calme que dans le métro en allant au travail. La pleine conscience peut vous aider à gérer votre stress lors d’examen ou concours, ou plus généralement des périodes anxiogènes (crises d’angoisses). Cela peut aussi être efficace pour lâcher prise sur les pensées obsessionnelles lorsque l’on souhaite perdre du poids ou arrêter de fumer…

méditation pleine conscience

La méditation de pleine conscience consiste à être complètement présent à vous-même. Dans l’ici et le maintenant, 100% concentré sur le moment présent. En pleine conscience de votre corps et de vos sensations / émotions. La tête ment et le corps sait ! Le but est de ne plus se perdre dans notre mental : nos idées, notre imagination, nos peurs, nos suppositions etc… Et ne plus agir par mécanisme, habitudes ou sous l’impulsion de nos émtions. La méditation en pleine conscience s’est apprendre à rester connecter à soi-même. Conscient du moment, présent dans son corps plutôt que perdu dans ses pensées.

Par exemple, si vous pratiquez la méditation de pleine conscience lorsque vous préparez votre repas. Au lieu de lister tout ce que vous allez devoir faire dans votre journée ou de penser à votre soirée d’hier, concentrez-vous sur le moment présent : la préparation du repas. Quelle est votre météo intérieur ? De quoi vous avez besoin de manger pour vous sentir bien aujourd’hui ? Vous pouvez appréciez la texture des aliments sous vos doigts lorsque vous cuisinez. Ainsi que, le son des aliments qui mijottent dans la casserole. Et bien sûr, toutes les délicieuses odeurs qui émanent de votre cuisine.

Comment pratiquer la méditation de pleine conscience ?

1. Porter attention à sa respiration

Pour commencer, vous pouvez débuter par des exercices simple et basique de méditation. Comme focaliser toute votre attention sur votre respiration. D’une part, cela va vous permettre de vous relaxer. D’autre part, c’est un excellent exercice d’introspection pour ré-apprendre à vous écouter, vous aligner et à vous ressentir dans votre corps.

Installez-vous dans un endroit calme et reliez-vous à votre respiration. Vous vous concentrez uniquement sur votre respiration. Simplement prendre conscience de votre respiration, de son rythme, de son ampleur. Laissez de côté tout jugement et soyez simplement curieu(se) de ce qui se passe en vous avec les yeux d’un enfant qui découvre ou redécouvre.

Vous pouvez ressentir l’air frais que nous respirez et l’air chaud que vous expirez. Ensuite, vous pouvez peut-être sentir le trajet de l’air à travers votre gorge, vos poumons… Essayez de ressentir à quel endroit de votre corps vous ressentez plus distinctement et simplement votre souffle… Peut-être au niveau de votre poitrine et de votre cage thoracique, qui se déploie puis se rétracte ou au niveau de votre gorge, comme une douce caresse. Ou peut-être au niveau de votre abdomen qui se gonfle, puis se dégonfle…

Avant de terminer votre excercie, attardez-vous sur votre enveloppe. Le cocon que forme votre peau. Elle est partout et elle est en contact avec différentes matières, celle de vos vêtements, du sol/ de la chaise ou directement au contact de l’air de la pièce. Imaginez maintenant que toute votre enveloppe corporelle inspire et expire… ce que le corps fait d’ailleurs à travers la peau. Imaginez l’air entrer dans votre corps par tout votre épiderme et se diffuser dans l’épaisseur de vos tissus et de vos muscles. Puis imaginez l’air qui se retire pour être expiré par la peau. Focalisez-vous sur chaque centimètre de votre peau qui respire ainsi.

2. Observer ses pensées

Il s’agit de prendre une position d’observateur des pensées qui surgissent et disparaissent dans son esprit. La pleine conscience de ses pensées est différente de la façon normale de réagir ou d’être capté(e) par leur engrenage. Il s’agit simplement d’observer les pensées et les images qui passent. Lorsqu’il vous arrive d’être pris par les pensées elles-mêmes, il s’agit simplement de prendre note que nous avez pensé. Si vos pensées consistaient en un monologue négatif (catastrophisme ou blâme), il suffit de le constater.

En faisant cela, vous êtes à nouveau présent et pouvez faire le choix de vous retirer tranquillement de ces pensées et de continuer à observer. Cet exercice renforce l’expérience que les pensées sont simplement des formations mentales éphémères qui vont et viennent, auxquelles il n’est pas nécessaire de se joindre, et que l’on a la capacité de contrôler son esprit.

blank3. Observer ses émotions

Comme les pensées, les émotions surviennent et disparaissent. Alors que pour plusieurs, il peut être plus difficile d’observer les émotions que les pensées sans se laisser capter par elles, une stratégie facilitatrice peut être de les nommer, ce qui peut amener à étendre son vocabulaire et sa capacité à distinguer les différents types d’émotions. Mieux identifier les émotions est une capacité qui favorise une meilleure résolution de différentes situations.

4. Porter attention aux sensations du moment présent

Prendre une marche, prendre une douche, prendre une collation… sont autant d’occasions de pratique de la pleine conscience. Il s’agit de porter attention aux sensations et perceptions variées de l’expérience, de prendre conscience de l’esprit qui vagabonde puis de recentrer son attention sur les sensations et les perceptions du moment présent.

5 choses à vérifier avant de faire confiance à quelqu’un

1. blankSoyez à l’écoute de vos ressentis et intuition

Ce premier point peut sembler un peu cliché mais puisqu’il est pertinent, il a sa place dans cette liste. Parce que si des personnes vous mettent mal à l’aise ou si vous avez toujours peur d’être abandonné ou rejeté, il s’agit peut-être d’un message inconscient de votre corps. Beaucoup de personnes pensent manquer de confiance en elle alors qu’elles évoluent dans un environnement hostile. En réalité, si vous êtes mal entourer, il est normale de ne pas se sentir en sécurité. Votre corps vous le signal à travers des émotions inconfortables. Apprenez à vous faire d’avantage confiance en vous fiant à votre instinct. Écouter son ressenti, son coeur. Le tête pense , le coeur sait !

2. Observez la qualité des conseils

Vous verrez le niveau de bienveillance de vos interlocuteurs à votre égard dans leurs manière de vous conseiller. Est-ce que cette personne vous encourage et vous donne de bons conseils dans votre propre intérêt ? Ou tente égoïstement de vous influencer pour satisfaire ses propres besoins ? A travers ses conseils vous rabaisse-t-elle (indirectement) ? Par exemple, pour vous dire que ce que vous faites est nul. Puis essaye ensuite de prendre le pouvoir sur vous en vous dictant ce que vous devez faire. Est-ce que se sont des “faux bons conseils” qui en réalité vous enfonce d’avantage dans vos peurs et vos doutes…

3. Constatez le soutien lors d’une épreuve ou d’une difficulté

La troisième choses à vérifier est un petit peu similaire au précédent. A la différence qu’il s’agira d’avantage d’observer les actions ou les comportements plutôt que les mots et les paroles. Se sentir soutenu et pouvoir compter sur une personne est un bon moyen de voir la qualité d’une relation ou d’une personne. Même si, cela peut aussi ne pas être suffisant car “au début” on peut faire semblant pour vous séduire. D’autant plus que certaines personnes manipulatrices peuvent vous soutenir dans un domaine et vous écraser dans un autre…

En dehors des personnes toxiques, il y a aussi des personnes fausses, égoïstes, intéressées ou jalouses qui peuvent vous influencer négativement.  C’est dans la difficulté que vous verrez qui sont vos vrais amis. De manière générale, regardez d’avantage les actes que ce que l’on peut vous dire. Si la personne est congruente, cela s’appelle l’intégrité. “Je fais ce que je dis et je dis ce que je fais”. Une belle qualité !

4. Réaction et comportements lors de conflit

Il est très interessant d’observer les mécanismes de défenses d’une personne. Ainsi que sa manière de réagir dans un conflit. Quel est le pire de cette personne ? De quoi est-elle capable en cas de conflit ? Jusqu’où peut-elle aller ? Dans une situation conflictuelle, certaines personnes peuvent chercher à vous nuire, vous menacer, mentir, se victimiser, fuir sans explication… D’autres au contraire, chercheront à résoudre le conflit avec vous de manière pacifique, ou stopper et prendre de la distance. Nous sommes tous différents à ce niveau là.

Lorsque l’on rencontre une personne, on cherche à se faire apprécier, à passer un bon moment. Cependant, le jour où un conflit ou une tension éclatera de nouvelles facettes peuvent se révèler. Certaines personnes fuit les conflits même si elles ont raison. Et d’autres sont très endurantes et ne savent pas s’arrêter. Elles n’ont pas de limite dans leur capacité à nuir. C’est un reflet de la maîtrise de soi-même : la stabilité émotionnelle.

5. Pour quelle raison une personne peut-elle être amenée à mentir

Tout le monde ment MAIS tout le monde ne ment pas pour les mêmes raisons. Comprendre le moteur du mensonge et la psychologie qui se cache derrière est le plus important. Souvent une personne ment dans des situations qui appuient sur ces points sensibles. Il y a ceux qui mentent pour obtenir quelques chose ou pour fuir leur responsabilité. D’autre peuvent mentir sur ceux qu’ils sont pour correspondre à l’image qu’ils veulent donner. Il y a aussi des personnes bienveillante qui mentent pour se protéger et vous tester avant de pouvoir faire confiance.

Tout le monde ment. Alors comment faire confiance ? En comprenant les réels intentions caché derrière les mensonges. Ainsi vous arriverez à faire confiance à une personne parce qu’il y a des mensonges que l’on peut tolérer. Il y a des personnes qui mentent tout le temps et à tout le monde. D’autres personnes sont honnête mais peuvent mentir à certaines occasions. On peut faire confiance à une personne en fonction de son rapport au mensonge. C’est à vous de juger ce qui vous semble acceptable et de le percevoir afin de l’anticiper. Comprendre les réelles intentions cachées derrière les mots et les comportements d’autrui vous révelera la vérité !

Comment atteindre la paix intérieure ?

paix intérieureAvec le temps, nous découvrons que le meilleur état de la vie, ce n’est pas d’être amoureux-se, mais d’être tranquille, en paix avec soi-même et en sécurité. Il n’y a que lorsqu’une personne parvient à atteindre cet état de paix intérieur, où rien n’est de trop et rien ne manque, qu’elle se sent plus comblée que jamais. L’amour peut alors apparaître si elle le souhaite, mais ce n’est pas une obligation.

La paix intérieur ne se traduit pas par l’absence d’émotions. Elle n’implique pas non plus de renoncer à l’amour ou à cette passion qui nous rend plus digne, celle qui nous donne des ailes et des racines. La personne tranquille n’évite aucune de ces perspectives. Cependant, sait très bien où se trouvent les limites. Où se trouve cette modération qui, comme un phare dans la nuit, illumine notre paix intérieure.

Le meilleur état de l’être humain n’est donc pas d’aimer au point de s’annuler lui-même. Ce n’est pas de tout donner jusqu’à ce que nos droits vitaux partent en fumée à cause de cette peur panique de rester seul. Le meilleur état est d’être tranquille, avec une harmonie intérieure adaptée où il n’y a pas d’espace pour les vides, pour les attachements désespérés ou les idéalisations impossibles. Car l’amour, quoi qu’on nous en dise, ne justifie pas toujours tout. Et il n’implique surtout pas que l’on s’abandonne soi-même.

Que vous le croyez ou non, dans la vie, il arrive toujours un moment où cela arrive. Ce moment où nous nous disons à nous-même : “Je veux du calme”. “Je veux trouver mon équilibre intérieur pour être tranquille”. C’est une manière exceptionnelle de favoriser notre croissance personnelle. Et pour y arriver, rien de tel que de promouvoir ces changements.

Comment atteindre la paix intérieure ?

La première chose à faire, c’est apprendre à faire le tri dans ses relations. Entre les relations qui comptent vraiment pour nous et celles qui ne sont pas satisfaisantes. Personne ne peut atteindre cette tranquillité s’il entretient un lien nocif avec un proche, un ami ou un collègue de travail.

La seconde étape consiste à prendre une décision essentielle : cesser d’être victime. D’une certaine manière, nous le sommes tous victimes. De part nos insécurités, de nos obsessions ou de nos limites… Nous devons être capable de reprendre notre pouvoir personnel, notre part de responsabilité face aux défis exterieurs. Pour vous aider, vous pouvez lire l’article sur la proactivité. Il est absolument fondamental d’apprendre à vous connaitre. Déterminer ce qui est essentiel pour votre bien-être. De quoi avez-vous besoin ? Qu’est-ce qui vous rend heureux ? Quelle est votre journée idéale ? Quelles sont vos valeurs et besoins fondamentaux ?

blankLa troisième étape consiste à reprendre confiance en vous pour être capable d’ériger un cadre solide autour de vous en fonction de vos besoins fondamentaux. Parce que pour trouver votre paix intérieur, vous devez vous protéger et être capable de mettre des limites aux monde extérieur. Savoir dire NON, exiger que l’on vous respecte, mettre des distances aux personnes trop intrusives, ne plus tolérer les critiques et remarques irritantes… Beaucoup de personnes ne trouvent pas la paix parce qu’elles sont trop influencable. Par conséquent, elles renoncent à leur sécurité intérieur pour satisfaire les exigences “des autres”. Protéger votre espace personnel pour vous créer votre jardin de bien-être face à toutes les pressions sociales.

Une fois que vous avez réussi ces trois étapes, vous n’avez plus qu’à entretenir votre jardin. Invitez vos amis sincères et bienveillants, planter vos graines, cultiver ce qui vous rend heureux. Vous avez maintenant les bases pour maintenir un état de tranquilité dans lequel, enfin, on se sent bien comme on est et avec ce que l’on a et que l’on a réussi. Cette complaisance nourrie par les racines de l’amour propre vous apportera sans aucun doute un grand équilibre.

C’est une fois que l’on s’aime soi-même que l’amour vrai (et réciproque) peut surgir

Les personnes dont le cœur respire l’équilibre et dont l’esprit habite dans la tranquillité, ne voient pas l’amour comme un besoin ou comme un désir désespéré. L’amour n’est pas quelque chose qui arrive pour les sauver, car la personne tranquille n’a plus besoin d’être sauvée. L’amour est un trésor précieux que l’on trouve et que l’on décide, par liberté et par volonté, de choyer.

E.F.T : entre la neuro-puncture et la psycho-énergétique

EFTLa méthode EFT fait référence à l’Emotional Freedom Techniques, en français techniques de liberation émotionnelle. Cette méthode consiste à tapoter du bout des doigts des points d’acpuncture des méridiens (médecine chinoise) en répétant une phrase positive liée au problème ou à l’émotion négative que l’on souhaite débloquer. Vous trouverez dans cet article toutes les informations nécessaire pour utiliser cette technique chez vous.

La technique EFT : les étapes primordiales

Cette méthode se déroule en 4 étapes avec des actions combinées :

  • La stimulation de plusieurs points faciles à repérer (et qui sont toujours les mêmes), situés sur le système des méridiens d’acupuncture, via de petits tapotements rythmés
  • La concentration sur ce que vous souhaitez voir disparaître
  • L’énoncé d’une phrase qui décrit votre problème
  • L’acceptation de vous-même

Le déroulé d’une séquence

Dans la pratique, la technique de l’EFT consiste à taper avec deux doigts sur les points des méridiens, et à le faire avec la main droite ou la main gauche entre 5 et 9 fois à chaque endroit. La séquence dure de 1 à 2 minutes. En parallèle, il faut se concentrer sur le problème à traiter et répéter la petite phrase qui est en relation avec ledit problème. Selon la gravité de ce que l’on souhaite traiter, on effectue entre une et dix séquences les unes derrière les autres.

Description des points principaux d’entrée et de sortie de méridiens d’acupuncture

  1. Le premier point se situe sur le sommet de la tête à l’endroit le plus haut du crâne : c’est le point ST (Sommet de la Tête).
  2. Au début du sourcil, au-dessus du nez se situe le point DS (Début du Sourcil).
  3. Le petit os près du coin de l’œil est le point CO (Coin de l’Oeil).
  4. Le point SO (Sous l’Oeil) correspond au petit os sous l’œil, environ 2 cm sous la pupille.
  5. Le petit espace entre le nez et la lèvre supérieure est le point SN (Sous le Nez).
  6. Le point entre la lèvre inférieure et le menton est le point ME (milieu du Menton).
  7. Le point où se rencontrent le sternum, la clavicule et la première côte est le point SC (Sous la Clavicule). Pour le trouver, placez votre index sur le petit U au haut du sternum, glissez votre doigt vers le bas sur environ 2 cm. Ensuite allez vers la droite ou la gauche sur environ 2 cm.
  8. Sous le bras, à environ 10 cm sous l’aisselle, vous retrouvez le point SB (Sous le Bras).

EFT

Méthode EFT : une séquence en pratique

La méthode EFT est une clé pour se libérer de ses émotions. Vous vous sentez parfois dépassée par elles ? Est-ce-que vous ne les « maîtrisez » pas comme vous aimeriez ? Vous avez l’impression de faire preuve d’une émotivité exacerbée ? Pour apprendre à les canaliser, à les contrôler et surtout à les comprendre, la méthode EFT est parfaitement adaptée. Car oui, en réalité la méthode EFT peut vous aider à gérer votre hypersensibilité.

1. Pour commencer, il vous suffit de visualiser votre émotion, celle qui vous fait du tort et que vous aimeriez apprendre à comprendre. Vous devez vous concentrer sur elle, et analyser où elle se situe en vous, à quel niveau de votre corps elle peut se faire ressentir. Au niveau du ventre ? De la gorge ? Du cœur ? Débusquez-la, pour mieux pouvoir la gérer.

2. Évaluez votre ressenti entre 0 et 10 (0 indique qu’il n’y a pas de problème – 10 est le ressenti maximum), et notez-le sur un petit bout de papier.

3. Construisez votre phrase de ressenti, articulée autour de la technique de l’inversion psychologique : «Même si [ex : je suis en colère], je m’accepte complètement.» Répétez la 3 fois, en tapotant votre « point Karaté ».

blank

4. Ensuite, tapotez 5 à 7 fois chaque point méridien illustré plus haut dans l’article, en verbalisant votre problème grâce à une phrase de rappel. Ici : « Je suis en colère ».

5. A la fin de cette ronde, réévaluez votre phrase de ressenti.

Si vous n’êtes pas à 0, construisez une nouvelle phrase de ressenti : « même si j’ai [encore ce reste de colère], je m’accepte complètement », et répétez-la en tapotant votre point Karaté.

6. Refaites une ronde avec la série de points à tapoter, en répétant la phrase « J’ai encore ce reste de colère ».

7. A la fin, réévaluez votre ressenti, jusqu’à arriver à la disparition total de votre problème.

blank

L’EMDR : méthode pour se libérer d’un traumatisme

blankBouger les yeux pour guérir l’esprit ? C’est le pari de l’EMDR. Cette technique de libération de stress fondée par la psychologue américaine Francine Shapiro, offre des résultats étonnants.

C’est par hasard, lors d’une promenade en mai 1987, que Francine Shapiro découvrit que ses « petites pensées négatives obsédantes » disparaissaient lorsqu’elle effectuait rapidement des aller-retours avec ses yeux de gauche à droite. C’est ainsi qu’elle créa l’EMDR. Les résultats étant là, cette technique est actuellement reconnue par l’OMS. Elle est utilisée de nos jours dans le monde entier, notamment pour les états de stress post-traumatique (ESPT) subis par les victimes de conflits, d’attentats, de violences sexuelles ou de catastrophes naturelles.

Pour quel motif utiliser cette méthode ?

Après un évènement traumatique mais pas seulement. En effet, l’EMDR peut s’appliquer à des plus petites épreuves qui nous bloquent de manière répétitive dans notre vie. Comme les expériences pénibles laissant un souvenir trop empreint de souffrance. L’EMDR peut aussi se révéler efficace dans d’autres types d’affections, comme la toxicomanie, l’anorexie ou la dépression.

blankPourquoi ca marche ?

Désactiver l’émotion en dissociant le stress et le souvenir. L’EMDR est un exercice qui reproduit les mouvements oculaires naturellement présents lors des phases de sommeil paradoxal. « Chaque événement douloureux laisse une marque dans le cerveau, précise le psychiatre David Servan-Schreiber, qui a introduit la méthode dans l’Hexagone, et qui préside l’association EMDR-France. Celui-ci effectue alors un travail de “digestion” permettant aux émotions qui accompagnent le souvenir de se désactiver. Notre cerveau intègre des perceptions avec des sensations pour créer des réponses conditionnées. Cela permet de s’adapter plus rapidement aux stimuli extérieurs. Malheureusement, lorsqu’il s’agit d’évènements négatif, les images, les croyances et les émotions liés à cette situation sont également stockés dans le cerveau. Prêts à se réactiver si nous nous retrouvons à nouveau face à un rappel du choc.

L’EMDR, permet à travers un mouvement oculaire répété de “défusionner” l’émotion de la perception traumatique et réactive le système naturel de guérison du cerveau pour qu’il complète son travail. En tant que practicienne en Neuro-Training, je suis formée à la libération de stress traumatique par mouvement oculaire répété qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes.